Les grands magasins chez soi

27.06.2017

«Une personne qui reviendrait à Fribourg après plusieurs années serait étonnée de la disparition de beaucoup de magasins. Les boutiques disparaissent, les grandes chaînes réduisent la voilure. Elles sont remplacées par des boutiques de soins, agences immobilières et assurances.

Les restaurants traditionnels sont convertis en fast-food store ou restos à thème. Migros et Coop, devenues les mères nourricières du pays en détruisant tout sur leur parcours, pratiquent des prix peu comparables avec nos voisins.

Et voilà que les bulldozers allemands arrivent avec les Aldi et Lidl ayant des prix et une qualité attrayants. Les multiples chaînes de magasins détenues par ces deux groupes tentaculaires vont subir à leur tour de grandes réorganisations, malheureusement pour le personnel.

Presque chacun possède à la maison le plus grand magasin du monde sur son écran. Des Etats-Unis, il faut entre dix et quinze jours pour recevoir la marchandise. Le volume du commerce en ligne augmente de 15% par an. Un détaillant qui n’arrive plus à augmenter ses ventes devrait fermer le plus vite possible.

La résurrection pour les affaires prendra la forme de centres commerciaux de ventes et d’attractions où les familles se feront une joie d’aller dépenser leur argent…

Jean-François Mayer,

Marly