La Liberté

29.09.2016

Le pain «frais de la veille» démarre bien à Fribourg

D'où vient le pain que mangent les Fribourgeois? Notre enquête à retrouver dans «La Liberté» de jeudi. © Charly Rappo
D'où vient le pain que mangent les Fribourgeois? Notre enquête à retrouver dans «La Liberté» de jeudi. © Charly Rappo

OW

L’entreprise Äss-Bar s’est installée à Fribourg il y a deux mois. Elle vend dans sa boutique du pain de la veille à demi-prix. Les étudiants en raffolent.

Vendre le pain des autres, qui plus est celui de la veille, tel est le concept de l’enseigne Äss-Bar, sise depuis le mois d’août à la ruelle Saint-Michel, à Fribourg. Sous le slogan «frais de la veille», la boutique met en vente, pour l’essentiel à moitié prix, les invendus des boulangeries partenaires. Äss-Bar, c’est cinq points de vente en Suisse alémanique et un unique magasin en Romandie, à Fribourg, le dernier en date de la gamme. Après deux mois d’exploitation, le système semble fonctionner plutôt bien. «Nous avons passé le cap des dix boulangeries partenaires cette semaine», explique avec satisfaction Xavier Ballansat, directeur d’Äss-Bar Romandie.

Les premiers clients de cette boulangerie atypique sont évidemment, en bons voisins, les collégiens de Saint-Michel qui affluent par dizaines avant les cours et à la pause. «Les universitaires commencent aussi à venir maintenant avec le début des cours. Pour les autres clients, nous manquons encore de visibilité», indique Xavier Ballansat. Dès octobre, la boulangerie ouvrira ses portes tous les jours de la semaine, sauf le dimanche. «C’est une belle expérience et ça fait plaisir de voir les visages satisfaits de nos clients lorsqu’ils ressortent du magasin», résume le directeur.

Particularité fribourgeoise: le réseau de boulangeries partenaires est fait en grande partie de petites entreprises qui ne produisent pas en masse et n’ont donc pas forcément de grandes quantités d’invendus. «Nous sommes en contact avec les grands groupes présents à Fribourg, Suard et Pouly, mais ils n’ont pas encore sauté le pas et réfléchissent encore.» Dans la pratique, la société Äss-Bar débarrasse les boulangeries de leurs invendus (pains, pâtisseries, confiseries) et reverse une partie de son chiffre d’affaires à ces entreprises, qui profitent ainsi d’un point de vente supplémentaire pour leurs produits.

>> D'où vient le pain que mangent les Fribourgeois? L'enquête de La Liberté à retrouver dans notre édition de jeudi.

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00