La Liberté

17.05.2017

Huit licenciements au service informatique de l'Etat

En dix ans, le nombre d'employés du service informatique de l'Etat de Fribourg a doublé alors que le volume de données traité a été multiplié par mille.  © Keystone
En dix ans, le nombre d'employés du service informatique de l'Etat de Fribourg a doublé alors que le volume de données traité a été multiplié par mille. © Keystone

NM

Le Service de l’informatique et des télécommunications (SITel) de l’Etat de Fribourg doit faire sa révolution digitale. Pour cela, dix postes devront être supprimés. Huit personnes seront licenciées et deux prendront une retraite anticipée.

Sur les 137 équivalents plein-temps que compte actuellement le service, quatre postes seront supprimés et six seront transformés, indique un communiqué de presse. «Il s’agit de collaborateurs occupant des fonctions administratives, sans compétences informatiques, ou travaillant dans des domaines de niche technologique qui seront abandonnés», détaille Michel Demierre, chef du SITel. 

De nouveaux employés seront engagés, notamment des personnes au bénéfice d’une expertise dans le domaine des nouvelles technologies. Car les défis futurs sont énormes pour le SITel. «Dans dix ans, l’entier des prestations de l’Etat sera digitalisé. Par exemple, tous les citoyens disposeront d’un livret de santé électronique», prédit son chef, évoquant un «Fribourg 4.0». Un centre de compétence en matière de sécurité sera également créé.

Cette annonce de licenciements fait bondir le Syndicat des services publics (SSP), qui réagit par le biais d’un communiqué de presse. «Les conséquences pour les employés concernés sont dramatiques. Certains d’entre eux ont travaillé durant plusieurs dizaines d’années au SITel», vitupère le syndicat, pour qui le gouvernement fribourgeois agit avec ses employés comme avec des mouchoirs qu’il jette quand il n’en a plus besoin.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00