La Liberté

16.09.2020

Djokovic domine Caruso en deux sets

L'opération rachat a bien commencé pour Djokovic © KEYSTONE/EPA/Clive Brunskill / POOL
L'opération rachat a bien commencé pour Djokovic © KEYSTONE/EPA/Clive Brunskill / POOL
Partager cet article sur:
16.09.2020

Novak Djokovic a semble-t-il digéré la disqualification prononcée à son encontre en 8e de finale de l'US Open.

Le no 1 mondial a dominé Salvatore Caruso (ATP 87) 6-3 6-2 au 2e tour du Masters 1000 de Rome pour son entrée en lice.

Le Serbe, qui égale cette semaine Pete Sampras en passant sa 286e semaine au sommet de la hiérarchie, a mis 84 minutes pour vaincre la résistance de l'invité italien. Il n'a pas dû faire face à la moindre balle de break dans cette partie, concédant seulement 11 points sur son service.

Novak Djokovic, qui avait été disqualifié face à Pablo Carreño Busta dix jours plus tôt pour avoir touché involontairement une juge de ligne à la gorge sur un geste de mauvaise humeur, a assuré lundi avoir retenu la "leçon". Il avait visiblement à coeur de montrer son meilleur visage pour ses débuts sur la terre battue romaine.

Espiègle, une fois la qualification en poche, il a salué une foule imaginaire face aux gradins vides du court central en raison des mesures sanitaires. "La foule me manque. L'Italie a une bonne tradition de tennis, c'est étrange, c'est très calme, on espère que ce sera temporaire", a-t-il commenté après le match.

En opération rachat après l'épisode new-yorkais, Novak Djokovic s'est montré plus gentleman que jamais. Avec l'arbitre quand celui-ci est descendu de sa chaise pour lui retirer un point qu'il pensait avoir obtenu, comme avec son adversaire qu'il a gratifié d'un pouce levé après une belle course.

Dans le jeu, Nole a poursuivi dans la lignée des Etats-Unis, où il a gagné le Masters 1000 de Cincinnati - délocalisé à New York - et faisait figure de favori à l'US Open avant sa sortie de route. "Depuis mon élimination précoce à l'US Open, j'ai eu le temps de m'entraîner. Cela fait une semaine que je m'entraîne sur terre battue, donc ça va", a-t-il lancé.

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00