La Liberté

19.05.2017

La Bourse suisse regagne du terrain

Le Swiss Market Index (SMI) est repassé largement en dessus de la barre psychologique des 9000 points sous laquelle il avait plongé la veille (archives). © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Le Swiss Market Index (SMI) est repassé largement en dessus de la barre psychologique des 9000 points sous laquelle il avait plongé la veille (archives). © KEYSTONE/ENNIO LEANZA


19.05.2017

La Bourse suisse a repris pied vendredi. Elle a terminé sur une note nettement positive, après une séance riche en émotions la veille.

Les courtiers parlent d'un retour au calme, les craintes politiques aux Etats-Unis paraissant quelque peu apaisées. En Suisse, Dufry et Aryzta ont tenu la vedette et fait la course en tête.

L'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), est repassé largement en dessus de la barre psychologique des 9000 points sous laquelle il avait plongé la veille.

A New York, Wall Street, qui s'était déjà redressé jeudi, évoluait en légère hausse en début de séance, profitant de la progression des prix du pétrole et de la détente autour de la situation politique. "Les participants au marché se concentrent sur le bond des prix de l'or noir, la bonne tendance des Bourses européennes et des résultats d'entreprises meilleurs que prévu", a mis en avant Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

Adecco perd des plumes

En Suisse, le SMI a terminé sur un gain de 0,94% à 9022,51 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice-vedette de SIX a toutefois perdu 1,2%.

Le SLI a fini en hausse de 1,05% à 1420,20 points et le SPI de 1% à 10'238,22 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 29 ont progressé et Adecco a perdu 1,4%.

Dufry (+4,9%) a réalisé la meilleure performance du jour, après l'entrée au capital de Richemont (+1,2%), qui s'est emparé d'une participation de 5%. L'exploitant de boutiques hors taxes a connu quelques changements dans son actionnariat récemment, le chinois HNA ayant renforcé sa position à près de 21%. Swatch a, quant à lui, pris 1,8%.

Aryzta (+4,2%) a profité de la nomination jeudi soir de l'Irlandais Kevin Toland au poste de directeur général (CEO). La société a connu passablement des soucis avec la démission en bloc de l'équipe dirigeante en février.

Les analystes saluent un pas vers une normalisation à la direction du groupe, décapité par les départs du directeur général (CEO) et du directeur financier (CFO). Mais ils relèvent que le nouvel arrivant demeure lié par un préavis de six mois vis-à-vis de son employeur actuel.

Vifor Pharma a gagné 1,6%. Le groupe bernois anticipe pour le troisième trimestre une homologation en Europe pour son produit Veltassa contre l'hyperkaliémie, une maladie qui se manifeste par une augmentation du taux de potassium dans le sang.

Baader Helvea a qualifié l'information de "bonne nouvelle". Le courtier genevois anticipe un chiffre d'affaires de pointe de 600 millions de francs pour le produit en Europe.

Sika (+2,2%) fait aussi partie des plus gros gagnants du jour. Sans oublier Lonza (+2,1%).

Banques dans le vert

Sur le plan bancaire, UBS (+1,1%) et Julius Baer (1,8%) ont gagné du terrain. Credit Suisse a limité ses gains à 0,2%.

Au niveau des assurances, Zurich Insurance (+1,5%) a conclu un contrat avec Reinsurance Group of America, par le biais de sa filiale Farmers New World Life. L'accord porte sur la réassurance d'une partie des rentes aux Etats-Unis, représentant des réserves de près de 2,3 milliards de dollars (2,2 milliards de francs).

Bâloise (+0,9%) a sollicité un second rating de crédit auprès de Standard & Poor's. Cette notation vise à assurer le maintien des emprunts de l'assureur dans le Swiss Bond Index, après l'arrêt de couverture de Credit Suisse. Les autres assureurs Swiss Re (+0,9%) et Swiss Life (+1%) ont aussi progressé dans la moyenne.

Les poids lourds défensifs, Roche (+0,7%) et Nestlé (+1,6%), ont soutenu l'indice. Novartis (+0,1%) a décroché auprès du Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) une recommandation d'homologation pour le Zykadia dans le domaine du traitement du cancer du poumon avancé.

Dégringolade pour Santhera

Après la publication récente de ses chiffres annuels, Sonova a pris 1,5%. Bernstein a relevé l'objectif de cours et a confirmé "market perform". L'analyste estime que le lancement de produits - la prochaine génération d'appareils sans fils 2,4 GHz devrait être présentée en août - devrait se traduire par une accélération de la croissance organique pour l'exercice en cours.

Sur le marché élargi, Santhera a chuté de 15,7%. La société pharmaceutique s'attend à devoir fournir des données supplémentaires aux autorités européennes pour l'extension d'homologation du médicament Raxone contre la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

ats, awp

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00