La Liberté

19.06.2017

Wall Street, portée par le secteur technologique, à des records

La bourse de Wall Street à New York a terminé en nette hausse grâce au secteur technologique (archives). © KEYSTONE/AP/RICHARD DREW
La bourse de Wall Street à New York a terminé en nette hausse grâce au secteur technologique (archives). © KEYSTONE/AP/RICHARD DREW


19.06.2017

Wall Street a terminé en nette hausse lundi, portée par la vigueur des valeurs phares du secteur technologique. Le Dow Jones a gagné 0,68%, atteignant ainsi un record, et le Nasdaq 1,42%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 144,71 points à 21'528,99 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 87,25 points à 6239,01 points. L'indice élargi S&P 500 a également fini à un sommet, à 2453,46 points après une hausse de 20,31 points, soit 0,83%.

"L'absence de nouvelles informations susceptibles de miner le marché a permis à la tendance de long terme de prendre le dessus", a avancé Karl Haeling de LBBW. Pour lui, les actions sont fondamentalement amenées à grimper "au vu de la progression des bénéfices des entreprises et du fait que cette classe d'actifs est sous représentée dans le portefeuille des investisseurs".

Hausse du secteur technologique

Les grands noms de la technologie ont pris la tête de l'ascension du jour, avec Apple gagnant 2,86%, Alphabet, la maison-mère de Google, 1,87%, ou Facebook 1,48%. Le regain d'intérêt pour ce secteur "correspond principalement à un retournement après deux semaines mouvementées" pour ces valeurs, selon Jack Ablin de BMO Private Bank.

Alors que la semaine s'annonce pauvre en indicateurs économiques, le marché surveillait également les interventions de responsables de la banque centrale américaine. Celle-ci a décidé la semaine dernière de relever ses taux directeurs pour la seconde fois cette année et indiqué qu'elle prévoyait toujours une troisième hausse d'ici fin 2017.

Le président de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) de New York, William Dudley, a déclaré avant l'ouverture que "l'inflation était un peu plus basse que ce qu'aimerait la Fed mais que le chômage est vraiment bas et que la croissance des salaires devrait accélérer dans les deux ans à venir", a relevé Chris Low de FTN Financial dans une note.

Il conforte ainsi l'idée que la banque centrale américaine ne voit pas de raisons de retarder une nouvelle remontée de ses taux, une bonne nouvelle pour le secteur bancaire. JPMorgan et Bank of America ont respectivement grimpé de 2,19% et 2,05%.

Le marché obligataire baissait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montant vers 22h20 à 2,189%, contre 2,154% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,787% contre 2,774% précédemment.

ats, afp

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00