La Liberté

Dans l’enfer de Xingtai

Dans l’enfer de Xingtai
Dans l’enfer de Xingtai
A Xingtai, le niveau de particules fines atteint 560 microgrammes par m³ ce matin, soit 56 fois le maximum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. © Clément Bürge
A Xingtai, le niveau de particules fines atteint 560 microgrammes par m³ ce matin, soit 56 fois le maximum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. © Clément Bürge
17.07.2017

Xingtai est recouvert en permanence d’une épaisse couche de smog. Reportage au milieu des usines

Julie Zaugg

Chine »   Le disque jaune pâle du soleil peine à percer l’épais smog qui recouvre la ville. Les contours des arbres dépourvus de feuilles, des rangées de tours identiques et des humains qui passent silencieusement sur leurs vélos électriques, comme des fantômes, sont flous. Seuls les phares des voitures, allumés en plein jour, transpercent la couche de gaz grisâtre. L’odeur de pétrole et de charbon qui flotte dans l’air, laisse un arrière-goût métallique dans la bouche.

A Xingtai, une ville située à 400 kilomètres au sud de Pékin, le niveau de particules fines atteint 560 microgrammes par m³ ce matin, soit cinquante-six fois le maximum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. Cette cité de 7,6 millions d’habitants au cœur du

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00