La Liberté

Enfer, le rageux est partout!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le rageux hante, anonyme, les réseaux sociaux. © Keystone
Le rageux hante, anonyme, les réseaux sociaux. © Keystone
Partager cet article sur:
09.06.2020

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

On les appelle les haters. Les rageux en français. Vous savez le français, ce vieux dialecte qu’on utilisait autrefois pour réserver une table ou discuter avec la concierge? Has been le français, comme la communication d’ailleurs. Parce qu’aujourd’hui on ne se parle plus, non, on s’insulte.

Les rageux donc, ces fantômes d’internet qui hantent les réseaux sociaux et collent des pouces en bas sous les photos de vacances d’Anne-Sophie Lapix. La haine chez eux n’est plus un sentiment, c’est une vocation. Il suffit d’un rien pour craquer l’allumette à la surface de leur torrent de fiel. Du fard à paupières de Nabilla à la largeur des poteaux sur Koh Lanta, toutes les occasions sont bonnes pour souhaiter la mort de son interlocuteur ou placer sa mère sur le trottoir.

L’ennui avec le rageux, c’est q

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00