La Liberté

Trop tolérants avec le virus, les Alémaniques? Pas à Oberriet…

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Oberriet, les clients du Piazza salivent à l’idée de tous ces restaurants où l’on peut manger sans être épiés. © Keystone
A Oberriet, les clients du Piazza salivent à l’idée de tous ces restaurants où l’on peut manger sans être épiés. © Keystone
Partager cet article sur:
30.05.2020

Ariane Gigon

Outre-Sarine

Le règlement, c’est le… Quand le restaurant-bar Piazza a rouvert ses portes le 11 mai, le village d’Oberriet (SG) s’est réjoui. Tout le village? Non. Manifestement, certains habitants n’ont pas apprécié. Résultat: une vidéo envoyée à la police, montrant des clients très rapprochés, et 20 000 francs d’amende pour le restaurant. Qui a refermé fissa.

On l’a entendu si souvent, ces derniers mois: les Alémaniques n’auraient rien compris aux mesures de lutte contre le coronavirus, car ils l’ont peu subi, en comparaison avec la Suisse romande et le Tessin. Ils seraient donc plus mous face au virus et moins stricts à appliquer les règles de distance physique. Si cette généralisation est déjà, en soi, sujette à caution, de récents exemples d’extrême sév&ea

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00