La Liberté

Se confronter au cancer pour créer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
See Double, de Julie Monot, ressemble à un masque géant. Il s’agit en réalité de la réinterprétation de l’imagerie médicale d’un sein en coupe verticale. © Nicolas Lieber
See Double, de Julie Monot, ressemble à un masque géant. Il s’agit en réalité de la réinterprétation de l’imagerie médicale d’un sein en coupe verticale. © Nicolas Lieber
Partager cet article sur:
18.09.2020

A l’Espace Arlaud, Des seins à dessein convoque le meilleur de la scène contemporaine romande

Samuel Schellenberg

Exposition » A chaque fois, le même constat: Des seins à dessein, qui vient de vernir sa quatrième édition à l’Espace Arlaud, est bien plus qu’une simple exposition caritative. Au-delà de son objectif premier des plus précieux, celui de contribuer à la lutte contre le cancer du sein, l’exposition offre une prise de pouls de la jeune scène contemporaine et de sa capacité à embrasser une thématique, frontalement ou par des détours plus ou moins métaphoriques. Ainsi, dans le musée lausannois, toutes les propositions évoquent le champ lexical mammaire et cette maladie qui touche une femme sur sept.

«Je voulais une exposition puissante», souffle la commissaire Marie-Christine Gailloud-Matthieu, présidente de la Fondation Francine Delacrétaz, structure organisatrice de l’événement. Elle connaît la scène locale comme la poche de sa blouse blanche: la chirurgienne lausannoise, spécialisée dans la reconstruction mammaire, expose régulièrement des artistes contemporains dans son cabin

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00