La Liberté

Catherine Safonoff, l’art du dévoilement

11.02.2017

Journal »   «On écrit pour se relier aux autres, mais dans la solitude, à distance.» Tout l’art de Catherine Safonoff semble tenir dans cette seule phrase. Fier paradoxe de cette écriture à la fois souterraine et lumineuse; introspection dépliée vers l’extérieur, qui ne devient quête de soi qu’à force d’éprouver son rapport à l’autre.

En huit romans et deux recueils de nouvelles, la Genevoise a déployé une œuvre d’une rare singularité, honorée de plusieurs prix et remarquée pour sa sincérité, sa mélancolie heureuse, sa précision psychologique. Après Le Mineur et le Canari, lauréat d’un Prix suisse de littérature en 2012, on retrouve cette voix originale dans La distance de fuite.

Soit l’espace à maintenir autour de soi s’il fallait ne devoir sa survie qu’à sa vitesse de course, explique l’auteure. Espace qu’il s’agit ici d’explorer, d’appréhender par la lit

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00