La Liberté

Pessimiste heureux

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bertrand Schmid, à contre-saison. © Anne Bichsel
Bertrand Schmid, à contre-saison. © Anne Bichsel
«Saison des ruines» de Bertrand Schmid. © Ed. L'Age d'Homme
«Saison des ruines» de Bertrand Schmid. © Ed. L'Age d'Homme
Partager cet article sur:
27.08.2016

Thierry Raboud

Bertrand Schmid » Le Vaudois sort son premier roman, où deux personnages se font face, séparés par un miroir au tain sombre.

Une petite écriture serrée. La main s’arrête, nous salue. Et l’on s’en veut d’interrompre ce flux créatif qui, peut-être, un jour, deviendra roman. Car le premier vient de sortir et tant d’autres l’ont secrètement précédé. «Je ne veux pas publier tout ce que j’écris, ce serait prétentieux. Je veux pouvoir être fier de chaque parution», explique Bertrand Schmid, comme pour s’excuser d’avoir attendu quarante ans et presque autant de discrets manuscrits pour se faire primo-romancier.

De cette Saison des ruines il peut être fier, même s’il n’y a pas de quoi se réjouir vraiment d’une si sombre histoire. Ou peut-être faudrait-il en

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00