Primasch,
premier violon

Jean-Christophe Gawrysiak: son nom d’artiste, Primasch, désigne le «premier violon» des musiciens tziganes.  © Vincent Murith
Jean-Christophe Gawrysiak: son nom d’artiste, Primasch, désigne le «premier violon» des musiciens tziganes. © Vincent Murith


07.01.2017

Jean-Christophe Gawrysiak est né à la musique aussi bien par le rock
que par les folklores tziganes, le classique ou les minimalistes

Elisabeth Haas

Portrait » Le Borsalino est noir, comme les vêtements. Primasch a le look totally black. Il a l’élégance de couvrir de secret tout ce qui bout à l’intérieur. Tout au plus avoue-t-il que: «Je suis sauvage.» Le violoniste est musique, complètement, absolument. On apprendra qu’il est du genre à brûler la chandelle par les deux bouts. Ecorché vif. Du café bullois où il a ses habitudes, en Gruérien nomade, il a la parole qui fuse.

Son nouveau bonheur, c’est un violon qu’il apprivoise depuis deux mois. Après des années de fidélité à son dernier compagnon, il a hérité d’une «princesse», dit-il. C’est avec elle qu’il jouera à Equilibre, le 28 janvier, dans le cadre de la tourné

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00