La Liberté

D’autres pistes de financement

Marc Zamofing, Marly

Publié le 26.02.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

A l’approche de la votation d’une 13e rente AVS, je trouve les propositions sur le financement affligeantes. On parle uniquement d’augmenter la TVA ou d’un prélèvement sur le salaire. Il serait temps que nos parlementaires prennent conscience que le paradigme a changé. Nous vivons à l’heure de la numérisation à grande échelle et la venue de l’intelligence artificielle va encore accélérer le phénomène. Cette digitalisation remplace déjà nos emplois. Alors, qui va financer notre AVS et les caisses de l’Etat?

Arrêtons d’augmenter la TVA et de prélever sur nos salaires, tout le monde est perdant. Depuis la crise de 2008, seuls le top management et les actionnaires (augmentations des dividendes) ont gagné. Pour la majorité d’entre nous, notre pouvoir d’achat a diminué ou, au mieux, stagné. Ayons un système fiscal et social plus équitable et digne du XXIe siècle. Introduisons une microtaxe sur certaines transactions financières, une taxe sur les robots (l’IA arrivant…). Evidemment, il faut d’abord définir le cadre et trouver des solutions pragmatiques, sans trop pénaliser notre économie. Ce n’est pas simple, j’en suis conscient, mais des solutions existent, certains pays s’y sont mis ou vont s’y mettre.

Il faut un vrai débat de société non partisan (gauche/droite) et trouver des solutions pérennes pour notre jeune génération. Alors, chères et chers parlementaires, au boulot! En manque d’idées? Prenez un assistant… peu cher: ChatGPT pourra vous aider à trouver des solutions et il peut travailler… 24 heures sur 24 et, lui, il ne paie pas d’impôts, ni d’assurances sociales, pour l’instant!

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • A propos des primes et des revenus

    L’initiative, à nouveau populiste, des tribuns PS veut lier les primes d’assurance-maladie au salaire. D’abord et surtout, les primes ne sont pas des impôts,...
  • La Suisse peut faire mieux

    Universitaire handicapé des deux bras, camarade de classe du regretté vice-chancelier de la Confédération, feu André Simonazzi décédé tragiquement le 10 mai,...
  • Santé: on nous mène en bateau

    Lorsque l’on écoute les beaux discours lissés de Mme Elisabeth Baume-Schneider, conseillère fédérale, à propos de l’initiative pour le plafonnement des primes...
  • Le oui s’impose!

    Depuis l’introduction de l’assurance-maladie obligatoire, les primes n’ont fait qu’augmenter. Les montants à payer par les familles, les personnes âgées et de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11