La Liberté

Il y a bien trop d’injustices

Robert Ayer, Rossens

Publié le 13.12.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Les 246 élus du nouveau Parlement fédéral ont promis de respecter la Constitution et d’œuvrer pour le bien du pays. Que pourront-ils bien faire au milieu des vagues menaçantes du monde, de la folie des hommes, des esprits bornés fascinés par leur nombril et d’un populisme menaçant de plus en plus de nos démocraties. Une majorité de députés se réclamant d’une économie libérale va probablement poursuivre sur cette voie qui ne met pourtant plus en valeur l’être humain dans sa dignité et son rapport au travail.

En prétendant que seul le marché peut apporter du bonheur au plus grand nombre grâce à la croissance économique et à l’opulence matérielle. Les preuves ne manquent pourtant pas pour affirmer que les liens sociaux, éthiques et spirituels ont tout autant d’effets sur notre bonheur. Si des progrès sont imputables à l’économie libérale, il est temps de prendre conscience des calamités qu’elle a provoquées, multiples crises et surtout destructions de ces valeurs immatérielles que sont la solidarité et l’humanité. Et le bien-être partout en diminution est une réalité qui va provoquer de graves tensions sociales.

Il serait temps pour nos politiciens de bâtir un système économique plus juste, de mettre le lien social au cœur de cette économie et de construire un système alimentaire plus sain. Et de puiser plus dans la poche des plus riches pour avoir les moyens d’agir contre la pauvreté et le changement climatique. Un rude combat à mener par ceux qui doivent savoir que l’injustice ne génère jamais la paix. Même l’âne qui porte saint Nicolas le sait.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • A propos des primes et des revenus

    L’initiative, à nouveau populiste, des tribuns PS veut lier les primes d’assurance-maladie au salaire. D’abord et surtout, les primes ne sont pas des impôts,...
  • La Suisse peut faire mieux

    Universitaire handicapé des deux bras, camarade de classe du regretté vice-chancelier de la Confédération, feu André Simonazzi décédé tragiquement le 10 mai,...
  • Santé: on nous mène en bateau

    Lorsque l’on écoute les beaux discours lissés de Mme Elisabeth Baume-Schneider, conseillère fédérale, à propos de l’initiative pour le plafonnement des primes...
  • Le oui s’impose!

    Depuis l’introduction de l’assurance-maladie obligatoire, les primes n’ont fait qu’augmenter. Les montants à payer par les familles, les personnes âgées et de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11