La Liberté

Pseudosciences passées au crible

31.01.2015

Il y a un an, je me suis indignée dans cette rubrique du courrier des lecteurs face aux pseudo-thérapeutes rivalisant de théories farfelues. Je vous propose aujourd’hui de creuser la réflexion par l’intermédiaire d’un livre éclairant: «Tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur les thérapies manuelles», de N. Pinsault et R. Monvoisin, Editions Presses universitaires de Grenoble.

Cet ouvrage d’intérêt public est à mettre entre toutes les mains. Les sciences et les pseudosciences sont expliquées de manière respectueuse et sont sainement critiquées. Vous y apprendrez que de se faire remettre une vertèbre déplacée par un craquement bien sonore «est un puissant et fallacieux argument publicitaire. Il ne sert à rien, mais donne l’illusion de servir à quelque chose».

La kinésiologie appliquée, si à la mode, est une pseudoscience qui repose sur des postulats de départ vitalistes. Des blocages énergétiques dans notre corps seraient la cause des maladies. Ces blocages proviendraient de traumatismes physiques ou psychiques et seraient incrustés dans nos cellules. Un grand classique. La plupart de ces pseudosciences ont été «révélées» à leurs inventeurs par une vision, expérience mystique ou autre variante amusante.

Je vous rassure, la physiothérapie n’est pas épargnée et a de grands défis à relever afin de mieux servir la population. Cette profession, appliquée à de nombreux domaines de la médecine, reste très récente. Elle s’est néanmoins activement engagée dans la recherche fondamentale.

Bonne lecture à toutes et à tous et au plaisir de débattre!

Aline Descloux,

physiothérapeute, Villars-sur-Glâne

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00