La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un havre de paix pour les jeunes migrants

Humanitaire • Sur près de 170'000 migrants arrivés en Italie l’an dernier, on compte plus de 20'000 mineurs. Le centre Mediterranean Hope des Eglises protestantes d’Italie est l’un des rares à les accueillir en Sicile. Reportage.

Les migrants mineurs trouvent au centre Mediterranean Hope des Eglises protestantes, à Scicli dans le sud de la Sicile, un esprit de famille, un encadrement et une protection leur permettant de ne pas tomber dans les filets mafieux. © Gabrielle Desarzens
Les migrants mineurs trouvent au centre Mediterranean Hope des Eglises protestantes, à Scicli dans le sud de la Sicile, un esprit de famille, un encadrement et une protection leur permettant de ne pas tomber dans les filets mafieux. © Gabrielle Desarzens
A l'entrée de l'exposition du collectif Askavusa, des chaussures retrouvées sur les plages de l'île sont suspendues. © GD
A l'entrée de l'exposition du collectif Askavusa, des chaussures retrouvées sur les plages de l'île sont suspendues. © GD
«Le risque, pour ces jeunes, c'est de finir dans des réseaux criminels», juge le pasteur Francesco Sciotto. © DR
«Le risque, pour ces jeunes, c'est de finir dans des réseaux criminels», juge le pasteur Francesco Sciotto. © DR

Gabrielle Desarzens

Publié le 18.01.2015

Temps de lecture estimé : 11 minutes

De retour de Sicile

Il s’appelle Mustafa, il a 14 ans. Sa famille lui a financé le voyage de Syrie en Italie. En tout, 16'000 euros. Sur l’atlas qu’il tient devant lui, il montre la ville d’Alep, proche de la frontière turque, et dit venir d’un village tout proche de celui d’Idlib. Cet ado indique ensuite la route qu’il a suivie: «Je suis venu en bateau depuis Mersin, en Turquie. C’était ma troisième tentative. Nous étions 250 sur le bateau, dont la majorité était des femmes et des enfants. L’équipage nous a abandonnés, puis le navire n’a plus eu de carburant.»

A-t-il eu peur? «J’ai passé quatre jours en mer, sans boire, ni manger.» Il mime ensuite une mer agitée… Sa casquette grise vissée sur la tête, il déclare enfin, ses yeux noisette r

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11