Rachat du «Temps»: feu vert pour Ringier

Les employés du journal «Le Temps» en sauront un peu plus sur leur avenir mercredi. © Alain Wicht
Les employés du journal «Le Temps» en sauront un peu plus sur leur avenir mercredi. © Alain Wicht


06.09.2014

Commission de la concurrence • La Comco a renoncé à ouvrir une enquête après le rachat des parts de Tamedia par Ringier. «Un seul propriétaire majoritaire, c’est mieux.» Ringier rencontre les employés mercredi.

Kessava Packiry

La Commission de la concurrence (Comco) ne voit aucune entorse dans le processus de rachat du journal «Le Temps» par Ringier. «Nous avons renoncé à ouvrir une enquête approfondie et en avons informé Ringier le 28 août», indique le président de la Comco Vincent Martenet. «Je l’ignorais», confie Valérie Boagno, directrice générale du «Temps». «Nous savions juste que cette décision allait être rendue entre le 28 août et le 5 septembre.»

Majoritairement en main des deux grands groupes de presse Tamedia et Ringier, qui détenaient chacun 46,25% des actions, «Le Temps» avait été mis en vente en octobre 2013, pour simplifier la structure de l’actionnariat. Les repreneurs intéressés, dont le Cercle des amis du Temps ou encore les détenteurs du journal «L&rsqu

Cet article est réservé aux abonné(e)s numériques
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté
  • E-paper
  • Accès aux articles payants
  • Le Club en Liberté
  • Les Archives
Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Je suis abonné(e) papier

Pour profiter des avantages numériques, je surclasse mon abonnement Papier.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00