La Liberté

L’offensive de la dernière chance

«Monsieur la Haine quittez mon Etat»: cette opposante à Trump protestait samedi dans les rues
«Monsieur la Haine quittez mon Etat»: cette opposante à Trump protestait samedi dans les rues


14.03.2016

Présidentielle aux États-Unis • Malgré sa défaite dans deux Etats, samedi, la machine Trump semble inarrêtable. A la veille des primaires dans plusieurs gros Etats, les efforts se multiplient pour tenter d’empêcher l’investiture du milliardaire.

Alexis Rapin, Montréal

Il est minuit moins le quart pour les adversaires de Donald Trump. Demain, le second «Super Tuesday» (super mardi) des primaires présidentielles verra voter plusieurs très gros Etats, dont la Floride, l’Illinois et l’Ohio, déterminants pour décrocher les investitures républicaines et démocrates. Si le milliardaire new-yorkais y connaît une nouvelle large victoire, il est quasiment assuré d’être le nominé républicain.

Voyant l’incendie gagner du terrain, ses opposants, longtemps divisés, ont finalement entrepris ces derniers jours de faire converger leurs tirs pour une offensive de la dernière chance. Celle-ci, réclamée depuis des semaines par les ténors de l’establishment républicain, s’est jouée sur plusieurs fronts mais a procédé d’une même stratégie: briser l’ima

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00