La Liberté

Les candidats marginaux résistent

Candidat libertarien, Gary Johnson serait soutenu aujourd’hui par 7% des Américains.  © DR
Candidat libertarien, Gary Johnson serait soutenu aujourd’hui par 7% des Américains. © DR


08.08.2016

Face à un électorat désenchanté, les «tiers-partis» sont résolus à jouer un rôle avant la présidentielle

Alexis Rapin

Etats-Unis »   A la suite des conventions nationales, républicaine et démocrate, l’électorat américain paraît plus désenchanté que jamais. Malgré les discours triomphants et rassembleurs, Donald Trump et Hillary Clinton ont tous deux subi les foudres de militants récusant encore et toujours leur investiture.

Ce climat de défiance à l’égard des candidats des deux grandes formations peut-il profiter aux tiers-partis cet automne? Gary Johnson, porte-étendard des libertariens, et Jill Scott, championne des écologistes, veulent y croire. Et ils ont de bonnes raisons.

Un début de percée

Les sondages montrent en effet que l’ex-secrétaire d’Etat et le milliardaire sont parmi les candidats les plus impopulaires de l’histoire électorale des Etats-Unis. S’il

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00