Les Eagles of Death Metal ovationnés à l’Olympia

17.02.2016

Paris • Trois mois après l’attaque du Bataclan, le goupe américain s’est produit en présence notamment de rescapés et proches des victimes.

Le groupe américain Eagles of Death Metal a donné hier soir un concert à Paris, pour la première fois depuis l’attaque du 13 novembre au Bataclan. Il s’est arrêté de jouer à la moitié d’une chanson, lançant: «Prenons un instant pour nous souvenir.»

Visiblement très ému, le leader du groupe, Jesse Hughes, n’a pas prononcé de paroles en arrivant sur la scène. Le groupe a joué «I only want you» mais s’est arrêté au milieu de cette chanson. «Prenons un instant pour nous souvenir, puis on recommencera à jouer», a dit Josh Homme, cofondateur du groupe, derrière sa batterie. Après moins d’une minute, la chanson a repris.

Le groupe américain est de retour à Paris, trois mois après les attentats djihadistes du 13 novembre qui ont fait 130 morts, dont 90 pendant leur concert au Bataclan. Cette salle étant toujours fermée, c’est à l’Olympia que le groupe s’est produit.

Ce concert, forcément particulier, s’est déroulé en présence de rescapés et de proches des victimes, invités par la production, mais aussi de fans du groupe qui avaient acheté leur billet. Jesse Hughes et les autres membres du groupe ont été accueillis par une immense ovation du public.

Le concert s’est ouvert sur l’air de «Il est cinq heures, Paris s’éveille» de Jacques Dutronc. Un clin d’œil à la résistance de la capitale française aux attentats. ATS/AFP

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00