Obama dévoile son plan

06.01.2016

Armes à feu

Tour à tour ému et pugnace, Barack Obama a souligné hier «l’urgence absolue» d’agir sur les armes à feu aux Etats-Unis. Le président américain a dévoilé une série de mesures - limitées mais politiquement explosives - pour mieux encadrer et contrôler leur vente.

«Le lobby des armes a peut-être pris le Congrès en otage mais il ne peut prendre l’Amérique en otage», a lancé Barack Obama pour mieux dénoncer l’inaction de ses adversaires républicains, majoritaires dans les deux Chambres, qui refusent de légiférer sur ce thème. Principal objectif des mesures annoncées lors d’une allocution à la Maison-Blanche: colmater les failles du système en vigueur sur le contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques des acheteurs d’armes. Entre foires itinérantes et ventes sur internet, nombre d’entre eux échappent aujourd’hui aux procédures fédérales imposées à un individu qui se rend dans une armurerie homologuée.

Ses adversaires républicains jugent qu’en court-circuitant le Congrès, le président outrepasse ses pouvoirs et bafoue le deuxième amendement de la Constitution, qui stipule qu’il ne pourra être porté atteinte au «droit du peuple» de détenir et de porter des armes.

Le sujet s’impose déjà dans la campagne pour la présidentielle du 8 novembre. Les candidats républicains sont montés hier au créneau. «Au lieu de confisquer les armes des citoyens respectueux de la loi (…), nous devons empêcher les armes de tomber entre les mains des terroristes», a commenté Jeb Bush, candidat aux primaires de son parti. ats/afp

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00