La Liberté

L'Ethiopie est aussi dans le deuxième millénaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
12.09.2007

Avec plus de sept ans de retard sur le reste du monde, l'Ethiopie se préparait hier à entrer dans le nouveau millénaire, selon son calendrier, avec des festivités qui devaient durer toute la nuit à Addis-Abeba, la capitale.Le premier ministre Meles Zenawi a décrit cet événement comme une «renaissance» pour l'Ethiopie, mais à Addis-Abeba l'enthousiasme des habitants était tempéré par le prix élevé des réjouissances et une situation politique tendue.Un concert du groupe de hip-hop américain «Black Eyed Peas» devait notamment être organisé dans une salle construite spécialement pour l'occasion. Mais le prix de la place s'élevait à 170 dollars (123 euros), soit deux fois le salaire mensuel moyen. Yoself Passew, un habitant d'Addis-Abeba ne prévoyait pas de faire la fête hier, mais espère trouver un bon travail en 2000. «C'est mon souhait», a-t-il confié.L'Ethiopie, un des pays les plus pauvres du monde, suit le calendrier copte qui affiche un décalage de sept ans avec le calendrier grég

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00