La Liberté

L’inefficacité énergétique…

15.05.2017

«Des discussions que j’ai eues avec beaucoup de monde, je retiens mon effarement devant la méconnaissance du public quant à la taille des éoliennes industrielles et leur peu d’efficacité réelle en fait de production d’électricité.

Non, une éolienne actuelle n’est pas un poteau de ligne électrique avec une hélice à son extrémité. C’est un monstre de métal qui s’élève selon le modèle jusqu’à 230 m au bout des pales, (trois fois les 76 m de notre cathédrale!), érigé sur un socle de 700 m3 de béton.

Il faudrait 1000 de ces géants pour produire, selon les dires du Conseil fédéral, 4,3 TWh/an, soit 6% de la consommation nationale d’électricité à l’horizon 2050. A condition, bien sûr, que le vent souffle suffisamment et régulièrement. Trop peu de vent, l’éolienne est à l’arrêt. Trop de vent, elle l’est aussi. Et comme le courant électrique produit est proportionnel à la puissance trois de la vitesse du vent, une surestimation de la vitesse de 10% génère 27% de courant en moins que prévu.

Il n’est pas correct de comparer le potentiel éolien suisse avec celui des bords de mer ou des grandes plaines des pays nordiques où le vent souffle toujours. Chez nous, les vents sont bien plus aléatoires. Si on ajoute à cela les nuisances provoquées (paysages dégradés, biodiversité sacrifiée, lumières la nuit, périmètres interdits à la randonnée), on arrive à la conclusion que le jeu n’en vaut pas la chandelle et qu’il faut rejeter la SE 2050.

Ce que je ferai car prétendre que l’éolien est nécessaire pour sortir du nucléaire est une affirmation qui ne résiste pas à l’analyse.

Kurt Sager, Marly

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00