La Liberté

Menu

Les Zoé ont fait la loi

02.09.2015

SWISS ENERGY GRAND PRIX

Le Swiss Energy Grand Prix 2015, première course de 12 heures destinée exclusivement à des voitures 100% électriques, n’a pas été remporté par les Tesla comme tout le monde s’y attendait, mais par deux Renault Zoé. Une victoire surprenante, tout au moins en apparence.

Le Swiss Energy GP est une compétition pour voitures électriques organisée dans le cadre de Lignières Historique. La première édition, en 2014, était une course de 100 tours disputée sur le modèle des fameux «100 tours de Lignières», une épreuve populaire qui se déroulait à l’époque où le petit circuit neuchâtelois n’était pas encore devenu un centre de conduite du TCS.

100 tours du circuit de Lignières, cela représentait 125 km. Une distance que n’importe quelle voiture électrique était censée pouvoir parcourir sans recharge, fût-ce au prix d’une réduction de la vitesse pour adapter la consommation en conséquence. Les Tesla n’avaient donc fait qu’une bouchée des voitures concurrentes. Fortes de leur moteur de plusieurs centaines de chevaux alimenté en électricité par une énorme batterie, les berlines de luxe de la firme californienne avaient pu parcourir les 125 km de l’épreuve à tombeau ouvert et remporter la course haut la main. Les pilotes des citadines, eux, étaient confrontés à un dilemme: réduire la cadence, ou attaquer et devoir s’arrêter aux boxes pour recharger la batterie avant d’avoir pu franchir la ligne d’arrivée. Dans un cas comme dans l’autre, les Tesla étaient invincibles.

L’édition 2015 du Swiss Energy GP a radicalement changé la donne. En mettant au programme une course d’endurance de 12 heures, les organisateurs ont rendu de facto les recharges obligatoires pour tous les concurrents. Y compris pour les Tesla, dont les pilotes avaient désormais aussi intérêt à réduire la cadence pour passer le moins de temps possible à recharger leur énorme batterie. Outre les qualités intrinsèques de chaque voiture et de chaque équipe, la stratégie adoptée prenait donc beaucoup d’importance pour tous les concurrents.

Les deux Zoé alignées par l’importateur Renault ont adopté le meilleur compromis pour remporter la victoire au Swiss Energy GP 2015. Elles ont parcouru respectivement 435 et 432 tours du circuit de Lignières dans la nuit du 4 au 5 juillet 2015, devant une Tesla (398 tours), mais aussi devant deux autres Renault Zoé (397 et 388 tours), une BMW i3 (395 tours), une VW eGolf et trois Nissan Leaf (373, 362 et 358 tours). Une deuxième Tesla a aligné 429 tours, mais a été disqualifiée pour n’avoir pas pu franchir la ligne d’arrivée (batterie vide).

La capacité de la batterie n’était pas forcément l’élément décisif; c’est ce qu’a démontré le Swiss Energy GP 2015. Pour parcourir une longue distance (par exemple un voyage à l’étranger), le temps total des recharges a davantage d’importance, sachant que plusieurs recharges courtes peuvent parfois immobiliser la voiture moins longtemps qu’une seule recharge longue. Car il faut aussi tenir compte de facteurs comme la température (une batterie chaude met davantage de temps à se recharger) ou la progression du cycle de recharge (plus rapide au début de la recharge qu’à la fin). DR

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 176 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00