La Liberté

«La ville de Fribourg est morte, triste et pas assez adaptée aux jeunes»

Des bars sur le site de BlueFactory? Une idée qui plairait aux jeunes. © Charles Ellena
Des bars sur le site de BlueFactory? Une idée qui plairait aux jeunes. © Charles Ellena
Partager cet article sur:
28.07.2020

Franck Descloux / Page Jeunes

Flavia Ugolini

16 ans, Villars-sur-Glâne, Collège de Gambach

«Je suis très souvent à Fribourg pour le collège bien sûr mais aussi pour y rencontrer mes amis. Cette ville est morte, triste et, de mon point de vue, pas assez adaptée aux jeunes de mon âge. Si j’étais syndique, je créerais plus d’endroits sur le modèle de Bluefactory où l’on peut se réunir et boire des verres. Je les rendrais gratuits, sinon les gens ne viendraient pas. J’organiserais des activités temporaires comme un cinéma en plein air pour attirer les badauds dans le centre-ville et j’améliorerais l’offre en matière de concerts qui, à part Fri-Son et les Georges, est inexistante. Je pense aussi qu’il faut plus de diversité dans les magasins. Rue de Lausanne, beaucoup d’enseignes sont vides. Pour améliorer cela, je donnerais un coup de pouce à de jeunes créateurs pour qu’ils s’installent. Il faut aussi absolument aménager un nouvel espace vert, de préférence en Basse-Ville, pour la redynamiser et donner envie aux gens de s’y attarder.» (Photo Sara Ugolini)


Simon Michellod

17 ans, Fribourg, Collège Saint-Michel

«Je vis en ville de Fribourg, dans le quartier de la Vieille-Ville pour être précis. J’y étudie, je m’y balade et j’y rencontre souvent des amis. Pour trouver un point négatif à cette ville, je dirais simplement que certaines rues sont mal éclairées et cela provoque un sentiment d’insécurité quand il fait sombre. Cela dit, je ne trouve pas que Fribourg soit à plaindre par rapport à d’autres villes de même taille. La Vieille-Ville est magnifique: les bâtiments historiques sont bien rénovés et cela lui procure un charme unique. Je trouve la ville très vivante, avec ses associations de quartier actives et ses marchés fréquents. En matière de transports, le réseau est bien pensé, avec des lignes qui desservent les endroits stratégiques, de bonnes cadences et les bus sont la plupart du temps propres et ponctuels. Les prix me conviennent bien au vu de la qualité du service.» (Photo Karel Bourbon)


Léa Dos Santos

16 ans, Onnens, Collège Saint-Michel

«Je porte un regard extérieur sur la ville de Fribourg puisque je n’y vis pas. Cela dit, je m’y rends très souvent pour mes études et pour rendre visite à des proches. Je sors aussi beaucoup en ville car l’offre est bien plus développée qu’à Onnens, là où je vis. Je trouve la ville plutôt petite mais il y a plusieurs bars où on peut se poser, passer du temps entre amis et c’est appréciable. Malgré cela, je trouve que l’on pourrait faire plus en matière d’événements et d’animation. La Basse-Ville n’est pas du tout attractive, je la trouve triste. Je donnerais envie aux gens d’aller là-bas avec des animations temporaires ou des activités qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Peut-être faudrait-il également mettre en place des transports gratuits pour donner envie aux gens qui ne vivent pas en ville d’y venir plus souvent? Je pense que Fribourg gagnerait ainsi en attractivité.» (Photo Murielle Dos Santos)

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00