La Liberté

Il était une fois trois chevaux perdus

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Aurélie Dutilleul a retrouvé ses trois protégés grâce à une importante mobilisation sur les réseaux sociaux. © Alain Wicht
Aurélie Dutilleul a retrouvé ses trois protégés grâce à une importante mobilisation sur les réseaux sociaux. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
18.06.2020

Après quatre jours de fugue, Aurélie Dutilleul a retrouvé ses équidés grâce à un élan de solidarité

Stéphanie Buchs

Sarine » Son regard déterminé se trouble lorsqu’elle raconte la cavale de ses chevaux. Aurélie Dutilleul, habitante de Magnedens, a vécu un début de mois de juin mouvementé. A 27 ans, elle avoue une passion pour les chevaux «depuis toute petite», alors qu’elle n’a pas grandi dans un milieu équestre. En plus de son activité professionnelle qui consiste à s’occuper d’une personne en situation de handicap, elle loue une écurie et du terrain à Posat. Elle y propose la pension pour chevaux et donne aussi quelques cours d’équitation.

Alors qu’ils se trouvaient en vacances dans le Jura bernois, ses trois protégés ont pris la poudre d’escampette. «J’avais décidé de les mettre en estivage quelque temps, surtout pour habituer le plus jeune à évoluer avec d’autres chevaux.

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00