La Liberté

«Le jeu d’échecs représente la vie!»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bernard Bovigny a reçu son premier jeu d’échecs à l’âge de 24 ans, ramené de Russie par ses parents. © Alain Wicht
Bernard Bovigny a reçu son premier jeu d’échecs à l’âge de 24 ans, ramené de Russie par ses parents. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
18.08.2020

Le Fribourgeois Bernard Bovigny possède plus de quarante jeux d’échecs provenant de différents pays

Nicole Rüttimann

La Liberté vous fait visiter les jardins secrets de Fribourgeois passionnés. Amateurs de choses rares ou d’objets qui les font simplement vibrer.

«On est un peu comme on joue! Les échecs sont une représentation d’un champ de bataille. Et de la vie! Dans la façon de jouer, la prudence et la persévérance, estimer quelles sont ses chances et points forts.» De la persévérance, il en aura fallu à ce passionné qu’est Bernard Bovigny. Que ce soit face aux adversaires durant les tournois ou pour réunir sa quarantaine de jeux d’échecs de collection, issus de divers pays. Sorties de la cave pour l’occasion, ces armées de pièces en pierre, bois, métal ou cristal, des plus stylisées aux plus fantasques, déploient au grand jour leurs fastes sous les yeux éblouis du visiteur. Et jusqu’à ses pieds o&ugr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00