La Liberté

«Les offres d’emploi augmentent»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Charles de Reyff: «Les personnes à risque peuvent retourner travailler si les mesures de l’OFSP sont respectées et que le télétravail n’est pas possible.» © Charly Rappo
Charles de Reyff: «Les personnes à risque peuvent retourner travailler si les mesures de l’OFSP sont respectées et que le télétravail n’est pas possible.» © Charly Rappo
Partager cet article sur:
01.05.2020

Chef du Service public de l’emploi, Charles de Reyff répond aux questions des lecteurs de laliberte.ch

Mélanie Gobet

Questions/réponses » Avec l’aide de plusieurs spécialistes, Charles de Reyff, chef du Service public de l’emploi, a répondu hier durant une heure aux questions des lecteurs sur notre site internet laliberte.ch. L’impact de la pandémie de coronavirus sur l’emploi a été abordé sous plusieurs aspects, dont la réduction de l’horaire de travail (RHT), la situation des personnes à risque ou le télétravail. Voici une sélection de questions et de réponses tirées de cet entretien.

Si je suis une personne à risque, mais que mon employeur a mis toutes les mesures édictées en place, peut-il m’obliger à travailler?

Charles de Reyff: Oui, l’employeur a cette possibilité si le télétravail n’est pas possible. Pour ce faire, il faut en effet que les mesure

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00