La Liberté

Alfred Kähr, gardien d’une tradition

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Alfred Kähr a fondé le club de Platzgen d’Ulmiz, d’abord basé à Morat, en 1978. © Charly Rappo
Alfred Kähr a fondé le club de Platzgen d’Ulmiz, d’abord basé à Morat, en 1978. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
30.08.2020

Il est à Ulmiz un sport né en Emmental au XVe siècle et qui n’a aucun équivalent romand: le Platzgen

Pierre Salinas

Communes et sport » Dans l’ancien stand de tir qu’il a lui-même retapé, entre la cuisine tout équipée et la télévision à écran plat, crânent des coupes, des channes et des cloches de différentes tailles, autant de preuves de ses exploits passés. Menuisier à la retraite, Alfred Kähr a 72 ans, son bras commence à trembler et descendre sur les genoux est un effort que son dos s’épargnerait volontiers. Mais sa passion pour le Platzgen, sport qui n’a aucun équivalent en Suisse romande et encore moins de traduction, est restée forte, tel le jeune homme qu’il était en 1969, lorsque, à l’invitation de son oncle, il a lancé son premier projectile et réussit un «100» immaculé.

«Il faut beaucoup d’entraînement pour &ecir

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00