La Liberté

Son contre-la-montre existentiel

Juliana Buhring: 
«Depuis que j’étais enfant, j’avais 
toujours pensé que le monde prendrait fin avant que j’aie le temps de vieillir.» © DR
Juliana Buhring: 
«Depuis que j’étais enfant, j’avais 
toujours pensé que le monde prendrait fin avant que j’aie le temps de vieillir.» © DR
Son contre-la-montre existentiel
Son contre-la-montre existentiel
21.04.2017

Agée de 35 ans, Juliana Buhring pédale la tête dans le guidon pour mieux oublier son enfance volée

Claude Marthaler

Aventure »   Juliana Buhring est en cavale perpétuelle. Elle a grandi trop vite. «Depuis que j’étais enfant, j’avais toujours pensé que le monde prendrait fin avant que j’aie le temps de vieillir», écrit-elle dans Jamais sans mes sœurs, un témoignage bouleversant, à trois voix, paru en 2007, qui raconte ses 23 années de captivité et sa fuite des Enfants de Dieu, une secte qui institua comme règles de base l’adultère, l’inceste, le sexe extramarital, entre adultes et enfants.

«Il est difficile, ajoute-t-elle, de se réveiller un jour et de se rendre compte que vous avez vécu toute votre vie sous la coupe du mensonge de quelqu’un d’autre; que l’on vous a empêché de vivre vos propres rêves de façon à pr&ea

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00