La Liberté

«Il faut savoir tourner la page»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une année après une fin d’histoire douloureuse, Stéphane Henchoz a lancé, hier après-midi, une seconde mission commando à la tête de Neuchâtel Xamax. © Keystone
Une année après une fin d’histoire douloureuse, Stéphane Henchoz a lancé, hier après-midi, une seconde mission commando à la tête de Neuchâtel Xamax. © Keystone
Partager cet article sur:
07.07.2020

Appelé dimanche à la rescousse, Stéphane Henchoz n’a pas hésité à relever un nouveau défi à Xamax

Pascal Dupasquier, Neuchâtel

Football » La conférence de presse était prévue à 16h45 hier après-midi. Elle a finalement eu lieu 50 minutes plus tard, au bord de la pelouse synthétique du stade de la Maladière. Ce détail pour dire que Stéphane Henchoz est dans la place et que, pour son premier entraînement depuis sa nomination dimanche, le successeur de Joël Magnin n’a pas eu peur de jouer les prolongations. Car si les médias peuvent bien attendre, pour le Fribourgeois, le temps est déjà compté. Une année après la réussite de sa première opération commando, l’ancien défenseur de Liverpool a un peu moins de quatre semaines et huit matches pour mener à bien une nouvelle mission sauvetage qu’il a acceptée après le coup de fil de Jean-François Collet, le propriétaire de Neuchâtel Xamax.

Stépha

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00