La Liberté

Aveux de la meurtrière d’un écolier

Partager cet article sur:
11.08.2020

Bâle » Le procureur requiert l’internement de la septuagénaire qui a tué un enfant sur le chemin de l’école.

Le procès d’une septuagénaire accusée d’avoir tué un écolier de 7 ans en mars 2019 à Bâle a débuté hier devant le Tribunal pénal de Bâle-Ville. La prévenue a reconnu avoir commis le crime dans un état d’affect. Le procureur a requis l’internement. Le jugement est attendu aujourd’hui.

L’accusée, âgée de 76 ans, a admis avoir commis le crime. «Je le regrette chaque jour. Je suis désolée pour la famille», a-t-elle dit devant les parents de l’écolier tué, présents dans la salle d’audience. L’accusée n’a jamais pensé qu’elle était capable de commettre un tel acte, a-t-elle ajouté.

Elle a raconté en détail ses différends avec les autorités qui durent depuis des décennies. «Elles auraient dû arrêter de nous tourmenter», a-t-elle déclaré aux juges.

«J’étais désespérée parce que j’étais au bord du gouffre.» Elle pensait qu’elle allait devenir sans-abri. Tout de suite après avoir donné le coup de couteau, elle a su que c’était mal. «Je savais que je devais assumer mes responsabilités», a-t-elle déclaré.

Lorsque le juge lui a demandé pourquoi un enfant devait mourir, l’accusée a répondu: «Je ne peux pas vous le dire.» Elle a agi dans un moment de déprime. Les autorités l’avaient poussée à bout, traitée comme «une proie facile». Personne ne l’a aidée pour résoudre les problèmes, a-t-elle conclu. ATS

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00