La Liberté

Coronavirus: le résumé du 11 mai

Retour des élèves sur les bancs d'école, ici dans l'établissement de Cormanon à Villars-sur-Glâne. © Charly Rappo
Retour des élèves sur les bancs d'école, ici dans l'établissement de Cormanon à Villars-sur-Glâne. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
11.05.2020

Reprise des écoles, réouverture des établissements publics, files devant certains magasins: retrouvez notre résumé du jour sur le front de la pandémie!

AS/ATS

Chaque jour, «La Liberté» vous propose un résumé de l’actualité relative au coronavirus. Informations nationales, cantonales et internationales: c’est parti pour le tour d’horizon de ce lundi 11 mai.

» A FRIBOURG.

JOUR J. Annoncée depuis plusieurs semaines, cette date du 11 mai était inscrite en rouge dans l’agenda des Suisses. Retour à l’école, au travail pour certains, dans les magasins et les établissements publics: la vie a repris son cours depuis ce matin. Mais pas vraiment son cours normal, comme le montrent nos premiers témoignages récoltés notamment dans les cafés. Et dans les écoles (ici Cormanon, à Villars-sur-Glâne), où les jeux en extérieur sont toujours proscrits.

» Retrouvez notre couverture en direct de cette journée particulière dans le canton et ailleurs

CHIFFRES. Stabilité extrême dans les statistiques publiées par l’Etat de Fribourg. Aucun nouveau décès n’est à déplorer, conservant le sinistre bilan du covid-19 à 83 morts dans le canton. Seules trois nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées sur ces dernières vingt-quatre heures, portant à 1129 le nombre de cas avérés sur sol fribourgeois. Rappelons qu’incubation oblige, les effets des mesures sont en décalage avec les chiffres publiés. Rendez-vous dans deux semaines au plus tard pour savoir si le déconfinement a provoqué un rebond des infections.

» EN SUISSE.

RESTAURANTS. Comme dans le canton de Fribourg, les établissements de tout le pays ont retrouvé leur clientèle ce lundi. Toute la clientèle? Pas forcément: certains estiment que la fréquentation va diminuer de moitié. Reportage en vidéo d’ATS-Keystone:

TRAINS. Les transports publics ont retrouvé une cadence pratiquement normale ce lundi. Selon le patron des CFF, Vincent Ducrot, cela a relevé du tour de force pour y parvenir.

De 70%, l'offre est revenue à 90% de la normale, a souligné l'ex-régie fédérale. A travers toute la Suisse, les premiers trains interurbains étaient modérément occupés lundi matin, ce qui a permis de respecter facilement la distance sanitaire. Les passagers ne portaient qu'occasionnellement des masques de protection, au contraire du personnel des CFF. » Lire la suite 

SYNDICATS. Bansky, qui a remplacé les superhéros par une employée de la santé dans sa dernière oeuvre, le montre bien: la journée mondiale des soins infirmiers, le 12 mai, prend une résonnance particulière en pleine crise du coronavirus.

Le syndicat Syna, la Fédération des Associations des retraités, l'Association suisse des infirmières, le Conseil International des Infirmières et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge profitent de cette journée pour défendre la profession. La revalorisation de celle-ci est au centre de leurs interventions. » Lire la suite

CHIFFRES. Trente-neuf nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en 24 heures, a annoncé lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Au total, la Suisse compte 30'344 cas confirmés en laboratoire.

L’incidence se monte à 354 cas pour 100'000 habitants, précise l'OFSP, qui rappelle que le nombre de cas est soumis à des fluctuations hebdomadaires, avec des chiffres généralement plus faibles le week-end. Dimanche, le nombre de nouveaux cas annoncés était de 54, contre 44 samedi, 81 vendredi et 66 jeudi.

Les personnes à risque peuvent de nouveau avoir une vie sociale, mais en faisant attention, a expliqué Daniel Koch ce lundi.

MASQUES. L’approvisionnement en matériel de lutte contre le coronavirus est assuré, selon la Confédération: il est désormais possible d'acheter des masques pratiquement partout en Suisse. Les hôpitaux dans les cantons disposent en outre de matériel spécifique pour traiter les patients atteints du Covid-19 pour une durée de plus de 40 jours. » Lire la suite

100 millions

Le stock de masques en Suisse

ENQUÊTE. Quelle est cette pauvreté invisible que la Suisse semble découvrir? Les files qui se sont formées à Genève pour obtenir des vivres ont fait la Une des journaux du monde entier, dont le Guardian ou le New York Times. Une étude de Médecins sans frontières (MSF) et des Hôpitaux universitaires de Genève permet de mieux comprendre qui sont ces personnes qui patientent des heures pour recevoir de l'aide alimentaire dans la cité de Calvin.

L’enquête a été menée lors de la distribution alimentaire qui avait été organisée le 2 mai par la Caravane de Solidarité. Quelque 2500 personnes s'étaient rendues ce jour-là à la patinoire des Vernets dans l'espoir de recevoir un sac de nourriture et quelques articles d'hygiène d'une valeur de 20 francs. » Lire la suite

» DANS LE MONDE.

RUSSIE. Vladimir Poutine a ordonné la fin dès mardi de la période chômée, en vigueur depuis fin mars pour faciliter la mise en oeuvre du confinement. Il a donné le signal d'une sortie progressive et région par région des restrictions.

«A partir de demain, le 12 mai, la période chômée en vigueur dans tout le pays et dans tous les secteurs de l'économie s'achève. Mais la lutte contre l'épidémie (du nouveau cornonavirus) ne s'achève pas. Le danger demeure», a dit le président russe dans des propos retransmis à la télévision.

GRANDE-BRETAGNE. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'employait lundi à détailler son plan de déconfinement. Il a été vertement critiqué pour le flou qui entoure l'annonce des grandes lignes du projet.

Le chef du gouvernement a prolongé dimanche soir jusqu'au 1er juin le confinement décrété fin mars, devant la crainte d'une nouvelle vague de contaminations, avec de légers aménagements et des perspectives d'assouplissement. » Lire la suite

ITALIE. Le pays a comptabilisé lundi moins de 1000 malades en soins intensifs, 999 exactement, a indiqué la protection civile. C'est une première depuis le 10 mars, au lendemain de la décision de confiner la population.

Le pic du nombre de personnes infectées en soins intensifs avait été atteint le 3 avril, avec 4068 personnes. A ce moment de la pandémie, le système hospitalier du nord de l'Italie était au bord de la rupture.

Le nombre de morts dans les dernières 24 heures (179) a enregistré lundi un léger rebond par rapport à la veille (165), mais reste pour le troisième jour consécutif sous la barre des 200, selon la proteciton civile.

DECONFINEMENT. France, Espagne, Nouvelle-Zélande: nombreux sont les pays à avoir entamé ce lundi, comme en Suisse, le déconfinement progressif de leur population. Port du masque obligatoire dans les transports, distanciation sociale de rigueur, appels à continuer à privilégier le télétravail: les gouvernements ont tâché de favoriser une reprise en douceur après deux mois d'activité au point mort.

En France, le déconfinement n’est pas prévu à un rythme aussi rapide qu’en Suisse. Comment l’expliquer? Darius Rochebin himself a été invité sur les plateaux de l’Hexagone pour expliquer ce décalage culturel. L’occasion pour l’icône de la RTS d’adresser un petit tacle à nos voisins, volontiers polémistes.

» EN SPORT.

MENACES. Un match interrompu à cause d’un rassemblement... dans un autre endroit? C’est le scénario tout à fait envisageable redouté par Roland Wöller. Le ministre de l'Intérieur régional du Land de Saxe a clairement menacé: «Les supporters ne doivent pas utiliser les matches à huis clos comme prétexte pour se regrouper devant les stades ou ailleurs». 

Pour l'heure, aucun appel n'a été lancé en Allemagne à de tels rassemblements, mais chacun se souvient que quelques centaines de supporters avaient convergé devant le stade de Mönchengladbach en mars, lors de l'unique match à huis clos joué en Bundesliga, contre Cologne. Si ce scénario se répète, les matches seraient interrompus aussitôt. » Lire la suite 

MENACES (bis). Dimanche, plusieurs sites ont relayé une information du journal «Marca»: les Championnats du monde sur route 2020, initialement prévus en Suisse romande, pourraient avoir lieu dans les Emirats arabes si Aigle-Martigny renonçait.

Selon le média espagnol, les joutes mondiales pourraient se disputer entre Oman, le Qatar ou les Emirats arabes unis. Si c'était le cas, les Championnats du monde seraient repoussés de la fin septembre à novembre après le Tour d'Espagne, qui finit le 8 novembre selon le nouveau calendrier du World Tour. » Lire la suite

MACOLIN. Les sportifs et sportives suisses de haut niveau profitent pleinement de la réouverture du Centre national d'entraînement de Macolin. Environ 130 d'entre eux retrouvent dès ces jours-ci leurs quartiers au dessus du Lac de Bienne.

Les participants à l'Ecole de Recrue pour sportifs d'élite font partie des premiers arrivés. Les 70 dernières places disponibles seront progressivement occupées au cours des semaines à venir. Macolin ne peut accueillir que 200 athlètes dans le contexte actuel, contre 400 en temps normal. » Lire la suite 

(R)EVOLUTION. Les clubs ont décidé qu'il n'y aurait aucun relégué dans les 2 ligues de l'élite la saison prochaine, à l'occasion d'une Assemblée générale extraordinaire de la National League et de la Swiss League. Dix équipes prendront par ailleurs part aux play-off, certaines lors d’un barrage. » Lire la suite

L’IMAGE DU JOUR.

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00