La Liberté

Coronavirus: le résumé du 19 mai

Donald Trump ne portait pas de masque lors de sa visite de l'entreprise Honeywell, qui produit des masques de protection. © KEYSTONE/AP/Evan Vucci
Donald Trump ne portait pas de masque lors de sa visite de l'entreprise Honeywell, qui produit des masques de protection. © KEYSTONE/AP/Evan Vucci
Partager cet article sur:
19.05.2020

Le président Trump multiplie les déclarations scandaleuses, des chiffres suisses rassurants, retour de la vie associative à Fribourg et baisse de salaire à Young Boys: l’essentiel de l’actualité de la journée sur le front du coronavirus.

MEG/ATS

Chaque jour, «La Liberté» vous propose un résumé de l’actualité relative au coronavirus. Informations nationales, cantonales et internationales: c’est parti pour le tour d’horizon de ce mardi 19 mai.

» A FRIBOURG.

CHIFFRES. Le décompte des infections fribourgeoises deviendra-t-il bientôt obsolète? Depuis 48 heures, le compteur des cas positifs au coronavirus dans le canton est bloqué à 1147. Aucun nouveau décès et hospitalisation n’ont été constatés. Ces dernières sont d’ailleurs toujours en baisse (15).  » Tous les chiffres

15

 patients encore hospitalisés dans le canton à cause du covid

Le virus ne semble plus circuler massivement dans le canton puisque ces chiffres arrivent plus de deux semaines (période d’incubation) après les premiers assouplissements des mesures (coiffeurs, etc.). Une deuxième vague reste toutefois possible, selon les spécialistes.

ASSOCIATIONS. Le canton de Fribourg assouplit les mesures liées à la lutte contre le Covid-19. Il autorise ainsi des exceptions à l'interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes afin de permettre à la vie associative de reprendre progressivement.

Dès à présent, les séances des comités d'association peuvent avoir lieu en présentiel, y compris lorsqu'elles réunissent plus de cinq participants, a annoncé mardi l'Etat de Fribourg. L'organe cantonal de conduite (OCC) a utilisé la marge de manoeuvre laissée par la Confédération au canton pour décider de cet assouplissement. Le nombre de participants aux séances doit être limité et la valeur de 4 m2 par personne dans la salle de réunion doit être garantie, tout comme la distance concrète de deux mètres entre les participants durant la réunion.

Mais ces nouvelles possibilités de réunion en présentiel sont réservées aux comités d'association. Les assemblées de clubs restent interdites.

» EN SUISSE.

CHIFFRES. Comme depuis plusieurs jours, le fort reflux enregistré au niveau fribourgeois fait écho à celui constaté à l’échelle nationale: le pays n’a vu le nombre d’infections augmenter que de 21 cas. Selon le portail www.corona-data.ch, le nombre de décès dus au coronavirus enregistrés en Suisse s’élève à 1890 (+3).

MASQUES. Zurich veut inciter ses habitants à porter un masque hygiénique dans les bus et les trams aux heures de pointe. La compagnie de transports publics VBZ a distribué des masques gratuits ce matin. D'autres actions de ce type sont prévues ces prochaines semaines. Au total, 50'000 masques seront distribués.

Depuis peu, plusieurs trams zurichois "portent" un masque peint à l'avant de leur carrosserie, sous la cabine de pilotage. Cette action de campagne vise, elle aussi, à inciter les usagers des transports publics à opter pour le masque d'hygiène.

LOYERS. Le Parlement suisse devrait s'entendre sur un coup de pouce aux commerçants qui n'arrivent pas à s'acquitter de leur loyer commercial à cause du Covid-19. La commission de l'économie du Conseil des Etats a déposé mercredi une motion identique à celle du National.

Les exploitants d’établissements fermés par le Conseil fédéral en raison de la crise ne devraient à leur bailleur que 40% du loyer pour la période pendant laquelle ils doivent rester fermés si leur loyer ne dépasse pas les 20'000 francs par mois.

Les entreprises ayant dû réduire leurs activités devraient pouvoir bénéficier de l'allègement, mais de manière limitée, et les parties (locataire et bailleur) devraient pouvoir opter pour une clause d’exemption en cas de loyer entre 15'000 et 20'000 francs. Le texte charge enfin le Conseil fédéral de créer parallèlement un fonds pour les cas de rigueur en faveur des bailleurs.

ACTION. Les CFF renoncent aux loyers des commerces ou les réduisent pendant la période de confinement due au coronavirus. Il s'agit principalement des magasins et restaurants dans les gares. Au total, les loyers de plus de 1200 baux seront ajustés pour la phase de confinement. Les locataires de bureaux et de logements sont exclus des réductions, a annoncé l'entreprise mardi dans un communiqué.

PALEO. Le Paléo Festival de Nyon devrait survivre à la crise liée au nouveau coronavirus, estime mardi dans le journal 24 Heures son président Daniel Rossellat. Les aides publiques promises ont «permis de ne pas engager le pronostic vital» de la manifestation, dit-il.

«Les frais irrécupérables», comme les frais de fonctionnement, les loyers des bureaux et des locaux de stockage, les charges salariales et les assurances «se montent à 5,5 ou 6 millions de francs», explique Daniel Rossellat. Il a réclamé 5,5 millions de francs sur les 29 millions de francs d’indemnisation que le canton de Vaud a annoncé vouloir verser pour compenser les pertes liées à des annulations d’événements.

« Notre objectif est d’avoir la même programmation à 80% »

Daniel Rossellat

«Au mieux, nous savons déjà que nous ne recevrons au maximum que 80%, soit une perte résiduelle qui se chiffre au minimum entre 1 et 2 millions», ajoute-t-il, soulignant qu'un programme d'économies, «a priori sans licenciement», a été mis en place. Et «nos collaborateurs bénéficient du chômage partiel».

La 45e édition a été reportée en 2021. «Notre objectif est d'avoir la même programmation à 80%», poursuit celui qui est également syndic de Nyon. 

» DANS LE MONDE. 

TENSIONS. L'OMS ressort fragilisée d'une Assemblée mondiale de la santé «historique». L'annonce d'une évaluation indépendante de son action face au Covid n'a pas suffi. Donald Trump a repris la main en menaçant d'un retrait américain, durcissant les tensions avec Pékin. Lire la suite

TRUMP. Le président ne cesse de multiplier les scandales. Donald Trump a révélé lundi qu'il prenait de l'hydroxychloroquine à titre préventif contre le coronavirus, au mépris des recommandations des autorités sanitaires américaines. Ses déclarations ont suscité de vives réactions.

«J'en prends depuis une semaine et demie [...] je prends un comprimé par jour», a déclaré M. Trump lors d'un échange avec des journalistes à la Maison-Blanche. L'hydroxychloroquine est utilisée de longue date contre le paludisme, mais son éventuelle efficacité contre le coronavirus n'a, à ce jour, été démontrée par aucune étude rigoureuse et les effets secondaires sont dangereux. 

A la fin avril, l'agence américaine des médicaments (FDA) a mis en garde contre l'utilisation de cet antipaludéen «en dehors d'un milieu hospitalier ou d'essais cliniques». Elle a en particulier mis en avant «le risque de troubles du rythme cardiaque».

AVIATION. L'association française de consommateurs UFC-Que Choisir a assigné en justice 20 compagnies aériennes. Elle veut ainsi permettre aux passagers dont le vol a été annulé d'avoir le droit de choisir entre un remboursement et un avoir.

La législation européenne prévoit qu'en cas d'annulation, le voyageur doit se voir proposer soit un nouvel itinéraire, soit un remboursement. Ce dernier reste la règle et peut se faire sous forme d'un avoir, mais seulement avec l'accord du consommateur, a rappelé la semaine passée la Commission européenne.

» EN SPORT.

YOUNG BOYS. Histoire de soulager les caisses du club, les joueurs, le staff et la direction des Young Boys ont décidé de renoncer à une partie de leur salaire. Et ce même si la saison se poursuit à huis clos. Le club champion de Suisse l'a annoncé dans un communiqué. Cette renonciation partielle est également destinée à compenser «la perte de salaire des 140 employés permanents restants» en mai et juin. «Les employés recevront donc leur salaire complet malgré le chômage partiel», a écrit YB.

«Dès le début de la crise du COVID-19, tout le monde a fait savoir qu'il était conscient de la situation exceptionnelle et qu'il voulait faire preuve de solidarité», a déclaré le directeur sportif Christoph Spycher. Afin de ne pas agir sous le coup des émotions, les discussions n'ont pas été menées par téléphone ni vidéoconférence, mais en direct. Spycher et le capitaine Fabian Lustenberger ont déclaré dans le communiqué que l'équipe s'était rapidement mise d'accord sur la «solution YB».

ANGLETERRE. La Premier League a annoncé mardi que sur une première série de 748 tests de dépistage du coronavirus, 6 joueurs ou membres de l'encadrement appartenant à 3 clubs différents ont été déclarés positifs. «Les joueurs ou membres du staff des clubs testés positifs vont maintenant s'auto-isoler pendant 7 jours», a ajouté l'organisateur du championnat anglais de football qui ne détaille ni les noms des joueurs ni ceux des clubs touchés.

FORMULE 1. Le projet d'organiser en juillet des courses de Formule 1 sur le circuit de Silverstone (Grande-Bretagne) est menacé par les mesures de quarantaine britanniques. Il ne pourra se concrétiser que si des exemptions sont accordées, a indiqué mardi un porte-parole de la F1.  La discipline espère lancer sa saison le 5 juillet par un Grand Prix en Autriche à huis clos et un second le dimanche suivant sur le même circuit de Spielberg, également à huis clos et avec un nombre limité de personnes sur le paddock.

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00