La Liberté

Les patrons romands pragmatiques

Christophe Reymond (à gauche) et Marco Taddei: deux visions patronales qui s’affrontent sur la réforme des retraites.  © ARC/Jean-Bernard Sieber
Christophe Reymond (à gauche) et Marco Taddei: deux visions patronales qui s’affrontent sur la réforme des retraites. © ARC/Jean-Bernard Sieber


14.09.2017

La réforme de la prévoyance vieillesse oppose les chefs d’entreprise alémaniques à ceux de Romandie

propos recueillis par Christiane Imsand

Retraites »  C’est l’une des surprises de la campagne sur la réforme des retraites, un Röstigraben s’est creusé entre les milieux patronaux. Les Alémaniques ne veulent pas entendre parler d’une augmentation de la rente AVS. «Un rejet du paquet soumis au peuple le 24 septembre permettra d’aboutir à un meilleur projet pour l’économie», assure le représentant de l’Union patronale suisse, Marco Taddei. Par contre, les Romands sont disposés à s’accommoder du projet actuel. «La démocratie directe et le partenariat social nous ont appris la souplesse et la modestie», affirme le directeur du Centre patronal, Christophe Reymond. «Un rejet n’assurerait pas un meilleur résultat. Il vaut mieux engranger les éléments favorables.» Face-à-face.

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00