La Liberté

Les pompes à CO2

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des ouvriers creusent la roche du Mont-Terri (JU), susceptible d'accueillir des déchets nucléaires ou du CO2. © Keystone
Des ouvriers creusent la roche du Mont-Terri (JU), susceptible d'accueillir des déchets nucléaires ou du CO2. © Keystone
Partager cet article sur:
16.09.2020

La Suisse veut extraire du dioxyde de carbone pour remplir ses objectifs climatiques. Il y a du potentiel

Thierry Jacolet

Réchauffement » Des collecteurs aspirateurs de dioxyde de carbone (CO2), des filtres posés sur les cheminées d’usines, le stockage du gaz dans les couches géologiques profondes… La Suisse sort les grands moyens pour respecter ses engagements climatiques. Car au rythme actuel, la réduction des émissions de CO2 ne suffira pas pour atteindre la neutralité carbone d’ici à l’horizon 2050. La Confédération s’était engagée à les diminuer de 20% d’ici à 2020 par rapport au niveau de 1990. La cible s’éloigne: au dernier pointage fin 2018, les émissions n’avaient reculé que de 14%.

S’appuyant sur le Rapport sur le réchauffement global à 1,5 °C du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le Conseil fédéral a décid&eacut

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00