La Liberté

Pas d’attaque au sol possible

09.06.2017

Avions de combat »   La question d’une votation sur les nouveaux jets de combat reste ouverte.

Le peuple suisse sera-t-il consulté sur l’achat de nouveaux avions militaires? Le Conseil national n’a finalement pas tranché à ce stade. En attendant, il a prolongé hier l’utilisation des F/A-18 jus­qu’en 2030. Les députés ont accepté de libérer 450 millions de francs pour permettre à ces appareils de voler jusqu’à 6000 heures. Les jets pourront être utilisés cinq ans de plus.

La structure de l’avion sera renforcée. Il faudra remplacer des simulateurs, des systèmes d’instruction, de planification et de débriefing des missions ainsi que des composants de com­munication, de navigation et d’identification.

Un nouvel appareil de vision nocturne intégré dans le casque du pilote permettra d’améliorer considérablement son champ de vision dans l’obscurité. Les frais s’appuient sur des offres estimatives. Les Etats-Unis devraient accorder l’autorisation formelle au second semestre 2017.

Les Verts ont tenté en vain de limiter la prolongation à douze jets, uniquement destinés aux tâches de police aérienne. Une guerre aérienne en Europe n’est pas réaliste et la Suisse est entourée de pays amis, a plaidé la Genevoise Lisa Mazzone. Sa proposition de renvoi au Conseil fédéral a été rejetée par 147 voix contre 25.

Par 97 voix contre 85, les députés ont refusé d’ajouter 20 millions pour assurer la réintroduction d’une capacité d’attaquer au sol des cibles à longue distance. Le Conseil fédéral avait renoncé à ce stade à cette option, qui n’existe plus pour les avions de combat depuis 1994. Ats

Le montant libéré pour que les F/A-18 volent jusqu’en 2030.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00