La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Radio-TV: Le Conseil fédéral force le service public à se réorienter

En réponse à l’initiative «200 francs, ça suffit», le Conseil fédéral baisse la redevance à 300 francs dès 2029.

Albert Rösti a la SSR dans le viseur. © Keystone
Albert Rösti a la SSR dans le viseur. © Keystone

Guillaume Chillier

Publié le 19.06.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Information, formation, culture: voici le cœur de la mission du service public audiovisuel de demain. Le sport et le divertissement? Aux privés de s’en occuper, à part pour «les événements qui ne sont pas couverts par d’autres diffuseurs». La Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR), qui chapeaute la RTS, la SRF ou RSI, est désormais condamnée à se réorienter avec un financement par la population réduit: ce mercredi, le Conseil fédéral a confirmé sa décision de corriger le mandat de la SSR dans quelques années et de réduire la redevance radio-TV (perçue par Serafe, anciennement Billag) à 300 francs d’ici 2029, contre 335 francs aujourd’hui.

En tout point similaire à celle mise en consultation l’an dernier, cette décision est la réponse d’Albert Rösti à l’initiative qui demande une redevance à 200 francs, issue principalement des rangs de l’UDC  et qui sera soumise à la population en 2026. «Il s’agit de prendre en compte une partie des préoccupations soulevées par c

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11