La Liberté

Sur les traces du chocolat équitable

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La culture du cacao est la première source de revenus pour près de 14 millions de personnes dans le monde. Une fois les fèves récoltées, fermentées, torréfiées et transformées en délices chocolatées, le producteur aura empoché moins de 7% du prix de la tablette. © Remo Naegeli
La culture du cacao est la première source de revenus pour près de 14 millions de personnes dans le monde. Une fois les fèves récoltées, fermentées, torréfiées et transformées en délices chocolatées, le producteur aura empoché moins de 7% du prix de la tablette. © Remo Naegeli
Partager cet article sur:
21.12.2015

Cacao • Dans un marché de déséquilibres entre producteurs et multinationales, le commerce équitable rectifie le tir. Mais pas simple pour les cultivateurs d’en remplir les conditions.

Ariane Gigon

de retour du Ghana

Steven Otrey marche rapidement. Manifestement, il sait exactement où il va, ce qui ne cesse d’étonner, car on distingue à peine un quelconque chemin balisé dans la luxuriance ombragée des forêts d’Ofoase, au sud-est de Kumasi, capitale de la région ghanéenne d’Ashanti. Mais Steven, comme les autres cultivateurs de cacao, sait exactement où se trouvent ses tas de fèves en fermentation. Nous voilà à la source des délices chocolatées occidentales, dans une plantation labellisée «commerce équitable» qu’ont visitée, en novembre, les responsables de Coop et de la Fondation Max Havelaar.

Steven Otrey soulève les feuilles de bananier entre lesquelles les fèves extraites des cabosses (le fruit du cacaoyer) ont été placées sept jours plus tôt. Une

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00