La Liberté

Un manque de pratique

Grâce à une formation 
plus courte, les pilotes 
militaires peuvent voler deux ans plus tôt dans le cockpit d’un F/A-18 Hornet.  © Alain Wicht-
archives
Grâce à une formation 
plus courte, les pilotes 
militaires peuvent voler deux ans plus tôt dans le cockpit d’un F/A-18 Hornet. © Alain Wicht-
archives


14.09.2017

L'apprentissage des pilotes est remis en question après la série noire qui frappe les Forces aériennes

Thierry Jacolet

Avions de combat »   Alpnach (OW) en octobre 2013, Glamondans (France voisine) en octobre 2015 et le Susten en août 2016. Trois taches sur la carte de visite des Forces aériennes suisses ces dernières années. Trois accidents de F/A-18 dans lesquels la responsabilité des pilotes militaires est reconnue ou presque. Le rapport d’enquête du crash du jet dans la région du Susten, il y a un an, sera publié ces prochaines semaines. Il devrait mettre en cause, entre autres, le non-respect de la procédure par le pilote de 27 ans.

Avant même que les Forces aériennes ne soient à nouveau endeuillées mardi par un accident au-dessus de Grindelwald – les causes du crash du PC-7, qui a coûté la vie à un pilote de milice expérimenté, restent inconnues –, cette série noire soulevait déj&a

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00