La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Société: Le loup, cet animal médiatique

Parfois victime, souvent menace, le loup présenté dans les médias cristallise surtout les préoccupations sociétales. Eclairage d’Annik Dubied, directrice et professeure à l’Académie du journalisme et des médias.

Société: Le loup, cet animal médiatique
Société: Le loup, cet animal médiatique


Claire Pasquier

Publié le 17.05.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

«Mouton égorgé, brebis blessée, le loup est de retour à Fribourg», titre La Liberté en novembre 2007. Quelques années plus tard, votre quotidien évoque un accord pour la gestion des grands prédateurs avec pour titre: «Eleveurs et écologistes crient en chœur au loup». Janvier 2014: la une pointe un «Cochon de tueur de loup» en faisant allusion à un braconnier dans les Grisons. Le loup est-il menace, victime, symbole?

«Il y a des moments où les médias présentent le loup comme l’incarnation de la nature avec l’idée que cette dernière reprend ses droits. A d’autres moments, il est montré comme un nuisible qui vient semer la zizanie dans une nature que l’humain avait justement bien domestiquée, maîtrisée», analyse Annik Dubied, professeure et directrice de l&rsq


Dossier spécial loup

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11