La Liberté

Et si on parlait d'éducation?

Quand l’enfant découvre son corps… et surprend ses parents

© Keystone (photo prétexte)
© Keystone (photo prétexte)


05.09.2016

Un père raconte qu’il a récemment observé Lalie, sa fille de 5 ans, alors qu’elle sortait de son bain, assise sur le sol, les jambes écartées, inspecter son sexe. Comment réagir?

Education familiale Fribourg

Instinctivement, le papa demande à sa fille ce qu’elle «fabrique» dans cette position. Celle-ci répond du tac au tac. «Je vérifie que rien, pas même un petit bout de fil, n’est resté dans ma fente.» Avec patience et visiblement du plaisir, Lalie continue à toucher sa vulve. Se sentant gêné et ne sachant comment réagir, le père sort discrètement de la salle de bain.

Pas à l’aise avec cette façon de faire, il pose des questions à l'assemblée. «Qu’est-ce qui fait que l’on puisse se sentir gêné? J’ai été tellement surpris que ma fille présente ce type de comportement!», confesse-t-il. Plusieurs parents abondent, estimant ne pas s’être préparés à cette éventualité.

Habituellement, les parents anticipent les étapes du développement de l’enfant, mais oublient le sexe. «On imagine ce que notre enfant va pouvoir vivre et on réfléchit à bien le soutenir dans chaque étape. On y pense pour le langage, la marche, l’entrée à l’école... Mais pour le sexe on zappe!». Pourtant, au moment de la naissance, chaque enfant est accueilli avec les traditionnels «C’est un garçon!» ou «C’est une fille!». 

La discussion se poursuit pour comprendre ce que Lalie apprend par ce comportement. «Ma première réaction avait été d’imaginer qu’elle pense déjà à ça, en faisant référence à la sexualité adulte…. Maintenant je me dis qu’elle est une enfant et qu’elle apprend à découvrir son corps et ses réactions». 

Se mettre à la place de l'enfant

Il est important de placer ce comportement dans le monde de l’enfance. Le développement de l’enfant nous apprend que, à partir de 3 ans et jusque vers 6 ans environ, l’enfant a besoin de comprendre qui il est. La curiosité le porte à s’observer de très prêt, à découvrir ses organes génitaux pour mieux se connaître. Lalie montre qu’elle se pose des questions sur elle-même et qu’elle a trouvé certaines stratégies pour y répondre. Afin de bien grandir dans et avec leur corps, les enfants ont besoin d’être considérés comme des êtres sexués, qui expriment leur sexualité.

«Je pourrais l’aider dans ses réponses, en regardant un livre qui parle des filles et des garçons. De cette manière je pourrais mieux me rendre compte ce qu’elle sait déjà et je pourrais compléter au besoin, propose le père de Lalie. 

Accompagner son enfant dans ses découvertes, lui permettre de construire son savoir, parler du corps et de sexualité, autant d’outils éducatifs qui permettent de faire une éducation sexuelle positive et explicite.

>> Ces histoires sont des « séquences » extraites des rencontres que l’Education Familiale organise dans le canton. Elles traitent des compétences éducatives des parents.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00