La Liberté

A l’ère de Nova Friburgo 2.0

Partager cet article sur:
30.07.2019

Nova Friburgo est un symbole des Suisses de l’étranger. Depuis l’immigration des premiers Fribourgeois dans cette région brésilienne, notre pays et le monde ont passablement changé. Hier ceux qui partaient vivre sous d’autres cieux n’avaient pas grand espoir de revoir leur patrie.

Aujourd’hui, le monde a «rétréci» et les liens entre les Fribourgeois qui sont partis, temporairement ou non, et leur pays est sans commune mesure avec ce qu’il fut il y a une vingtaine d’années encore. L’évolution des moyens de transport et de communication ainsi que leur accessibilité ont révolutionné leur rapport avec la Suisse.

Ils sont plus de 760 000, deux fois et demie la population du canton de Fribourg, et conservent en majorité des liens forts avec leur patrie d’origine. Ce sont des Suisses comme les autres, sans plus de droits ni, surtout, moins. Ils défendent la Suisse dans leur pays de résidence et établissent des liens indispensables dans un contexte mondialisé. Or force est de constater que les Suisses de l’étranger deviennent progressivement des citoyens de seconde catégorie, que leurs droits s’étiolent (accès indiscriminé aux assurances sociales, représentation directe des Suisses de l’étranger, possibilité de disposer d’un compte bancaire aux mêmes conditions, etc.) pour des raisons qu’ils ne s’expliquent pas, si ce n’est par un manque de relais au Parlement fédéral.

Le discours du 1er Août du président de la Confédération, exprimant sa «gratitude» et reconnaissant les «valeurs suisses» dont cette 5e Suisse est porteuse à l’étranger, est insuffisant. Il faut passer aux actes et nous permettre de défendre non pas nos intérêts, mais ceux du pays à Berne.

David Bongard,

candidat PS au Conseil

national, Bruxelles

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00