La Liberté

Home, sweet home, vraiment?

Partager cet article sur:
30.05.2020

«La porte des EMS s’ouvre aux visiteurs: nous ne sommes pas des «visites», nous sommes les enfants, les conjoints et les fratries des résidents enfermés par décret fédéral et, à mon avis, par souci de disponibilité des lits hospitaliers pour d’autres catégories d’âge et pour limiter les coûts de cette prise en charge depuis le 13 mars.

Nous sommes interdits de séjour auprès de ceux qui nous sont les plus proches, légalement et affectivement parlant, alors que des dizaines de personnes qui leur sont étrangères et dont on ne sait rien des comportements sanitaires privés sont admises dans leur environnement. Nous sommes séparés de corps des malades, des handicapés, des mourants, des morts, de ces gens de notre chair qui ont été mis en cellule d’isolement.

Nous sommes les familles des résidents des EMS, associées à quelques fêtes par-ci, par-là, et au paiement des factures mensuelles: aujourd’hui reniées dans nos droits familiaux de base, déchues de notre statut légal de représentantes morales, administratives et thérapeutiques des gens détenus dans les EMS fribourgeois, exclues de notre rôle d’assistance, et mises à l’écart de toute forme de collaboration avec les établissements à qui nous avons confié la santé morale et physique de nos proches.

Un soutien à cette catastrophe de l’humanisme chez l’Association des institutions fribourgeoises pour personnes âgées (AFIPA)? Une aide chez les joyeuses associations de retraités? Un peu d’empathie chez les édiles opportunément promus experts sanitaires? Un peu d’amour-propre chez nous, familles, pour créer une structure des usagers des EMS?

Marie-Claire Dewarrat,

Châtel-Saint-Denis

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00