La Liberté

Les lettres à nos aînés

Ces petits riens du quotidien qui prêtent à rigoler

Partager cet article sur:
06.05.2020

Lettre à nos aînés » Chers anciens participants du bal du samedi soir, à vous tous à qui l’on conseille de rester à l’intérieur, ne serait-ce pas le moment de penser à ce qu’il vous reste encore en cette période?

Votre animal de compagnie préféré qui vient vous apporter douceur et chaleur par ses ronronnements ou ses moues attendrissantes (surtout quand il a envie de manger)?

Votre voisin un peu pénible qui répète approximativement ses cours de piano à longueur d’année mais qui, finalement, vous divertit un peu durant ces jours d’enfermement. Il va peut-être profiter de ces prochains jours pour s’améliorer.

Ces gamins dans le parc qui font un sacré bruit toute l’année par leurs cris mais qui nous manquent bien depuis quelques jours. Finalement, pas tant que ça vu qu’ils font désormais du bruit à l’intérieur de l’immeuble…

Votre aide-soignante qui illumine vos journées par ses sifflotements et sa joie à toute épreuve. Elle est toujours au rendez-vous pour vous donner les dernières nouvelles croustillantes du quartier, de l’immeuble ou de l’étage.

Les dames de nettoyage qui bougent tout et ne remettent pas au millimètre près votre bibelot préféré mais qui n’hésitent pas à écouter vos exploits de jeunesse.

Votre Darius national qui n’illumine pas beaucoup vos journées par ses nouvelles ces derniers temps, mais qui est toujours là, fidèle au poste, coupe de cheveux et cravate alignées.

Les séries de Noël au printemps, on en rêvait, M6 l’a fait. La chaîne, me direz-vous, aurait pu s’abstenir, mais ces rediffusions nous permettent de contempler la neige que nous n’avons pas vue de l’hiver.

Comme le disait un chanteur que les moins de 20 ans ne peuvent connaître (et que vous, chers aînés, connaissez bien): «Faut rigoler, faut rigoler, avant qu’le ciel nous tombe sur la tête.» Continuons donc à rigoler avec ce qui nous reste ces prochains jours et n’oublions pas que nous aurons réussi avec peu! Et surtout, souvenons-nous que le rire c’est bon pour la santé!

Merci à vous tous d’avoir veillé sur nous, maintenant c’est à notre tour de veiller sur vous! Surtout restez chez vous, nous nous occupons de tout (nous essaierons de faire aussi bien que vous l’auriez fait, ça va être difficile…).

Véronique Leimgruber Lectrice, La Corbaz

Rubrique lancée par La Liberté, Arcinfo, Le Quotidien jurassien, Le Journal du Jura et Le Nouvelliste. A écouter aussi Porte-Plume,à 11 h, sur RTS-La Première. Pour vos lettresà nos aînés: redaction@laliberte.ch

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00