La Liberté

La RIE III, une leçon pour Ueli Maurer

13.02.2017

SERGE GUMY

Éditorial » Quelle revanche pour Eveline Widmer- Schlumpf! Poussée vers la sortie par la montée de l’UDC, l’ancienne conseillère fédérale a gagné hier par K.-O. le match qui l’opposait à son successeur aux Finances, Ueli Maurer. Le non cinglant à la troisième réforme de l’imposition des entreprises doit en effet beaucoup à sa descente dans l’arène. En dénonçant une réforme déséquilibrée par les retouches du parlement et des cantons, la mère du projet a soudain instillé le doute dans l’esprit des votants. La crainte de pertes fiscales pour les communes et de coupes dans les prestations publiques ont fait le reste, en particulier au sein de la classe moyenne.

L’influence déterminante d’Eveline Widmer-Schlumpf dans cette campagne tient aussi au fait que la Grisonne incarne une politique consensuelle. A contrario, Ueli Maurer a assumé en dilettante le rôle de porte-parole d’une droite suffisante.

En brandissant la menace d’économies corsées en cas de non à la RIE III, le ministre UDC a donné l’impression d’exercer un chantage. Son camp a commis la même erreur en agitant le spectre de délocalisations et de pertes d’emplois. Par ailleurs, il a vendu au peuple une réforme prétendument taillée pour les petites entreprises du cru, alors qu’elle avantageait en fait les plus grandes sociétés. Enfin, le dossier a sans doute été envoyé par le fond à cause d’instruments fiscaux suspects parce qu’incompréhensibles d’une bonne partie des citoyens.

Christian Levrat et la gauche ont parfaitement exploité toutes ces faiblesses, avec opportunisme et un brin de mauvaise foi, pour remporter une victoire éclatante. L’avenir dira si elle constitue un tournant dans la législature. Sans attendre, il incombe désormais à Ueli Maurer de lancer une RIE IV avec les éléments incontestés de la réforme torpillée hier. Le plan B existe. Il s’agit du plan A, plus consensuel, dessiné à l’origine par une certaine Eveline Widmer-Schlumpf. 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00