La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La belladone, cette cerise du diable

La belladone, cette cerise du diable
La belladone, cette cerise du diable


Publié le 26.08.2021

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Plantes de chez nous (7/7)

Yann Fragnière, biologiste au Jardin botanique de Fribourg, et Emanuel Roggen, droguiste, offrent aux lecteurs de La Liberté quelques secrets de plantes qui poussent chez nous.

Botanique La belladone est membre de la famille des solanacées. Même si les pommes de terre et les tomates sont aussi ses cousines, de nombreux membres de cette famille sont toxiques. Elle se plaît dans les haies et les sous-bois. Mais comme elle a besoin de lumière, elle se retrouve facilement dans les clairières ou au bord des chemins forestiers. Elle produit des fleurs assez ternes, entre le vert et le violet. La plante peut facilement dépasser un mètre de hauteur et est toxique dans son entier.

Vertus Les adeptes de l’homéopathie ou de la spagyrie la connaissent comme efficace contre les états fiévreux, les maux de tête ou encore les inflammations aiguës des


Les plantes de chez nous

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11