La Liberté

De la drogue fabriquée aux Paccots

François Scapula a fait beaucoup d’aveux et a été surnommé Scapu la Balance. © ASL/Police cantonale fribourgeoise
François Scapula a fait beaucoup d’aveux et a été surnommé Scapu la Balance. © ASL/Police cantonale fribourgeoise
Le laboratoire des Paccots était modeste en comparaison avec celui que s’apprêtaient à créer les malfrats, si l’on en croit le matériel ensuite découvert par la police.
Le laboratoire des Paccots était modeste en comparaison avec celui que s’apprêtaient à créer les malfrats, si l’on en croit le matériel ensuite découvert par la police.
Le laboratoire des Paccots était modeste en comparaison avec celui que s’apprêtaient à créer les malfrats, si l’on en croit le matériel ensuite découvert par la police.
Le laboratoire des Paccots était modeste en comparaison avec celui que s’apprêtaient à créer les malfrats, si l’on en croit le matériel ensuite découvert par la police.
Partager cet article sur:
20.07.2020

En 1985, la police fribourgeoise prenait d’assaut le premier laboratoire d’héroïne découvert en Suisse

Lise-Marie Piller

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00