La Liberté

15.07.2017

Vingt-trois chevaux, poneys et poulains ont péri à l’Institut équestre national d’Avenches

L'incendie s'est déclaré tôt ce samedi matin à l'Institut équestre national d'Avenches (IENA). Il a consumé une grange, une écurie et une maison adjacente. © Police cantonale vaudoise
L'incendie s'est déclaré tôt ce samedi matin à l'Institut équestre national d'Avenches (IENA). Il a consumé une grange, une écurie et une maison adjacente. © Police cantonale vaudoise

LMP

Une écurie, une maison et une école de poneys ont été la proie des flammes à l’Institut équestre national d’Avenches. Vingt-trois équidés ont péri. Dans le même temps, cinq autres incendies ont éclaté dans la Broye vaudoise et fribourgeoise

Dans la nuit de vendredi à samedi, un feu s'est déclaré dans une écurie, une maison adjacente et l'école de poneys de trot de l’Institut équestre national d’Avenches (IENA). Si quatre poneys et deux chevaux ont pu s'en sortir, vingt-trois autres équidés n'ont pas eu cette chance. « Les deux chevaux ont été miraculeusement retrouvés dans l’écurie après que les pompiers aient maîtrisé l'incendie. Ils avaient pu se réfugier dans un coin », indique Christian Bourquenoud, répondant presse de la Police cantonale vaudoise

La famille qui habitait dans la maison adjacente a pu sortir à temps, abandonnant sa demeure « sans chaussures ». Les habitants ont été recueillis par des proches, selon Christian Bourquenoud. Tout comme la grange et l'écurie, le bâtiment a été détruit. Pour sa part, la commune met une chambre d'hôtel à disposition au besoin, commente le Municipal Gaetan Aeby, qui s'est rendu sur place durant la nuit.

Dans le même temps, cinq autres incendies se sont déclarés entre minuit et demi et une heure du matin. Deux champs ont pris feu entre Domdidier et Saint-Aubin, tandis qu'un champ d'orge était ravagé dans les environs d'Avenches. Une machine agricole à Villars-le-Grand et des balles de paille ont aussi été la proie des flammes, indique Christian Bourquenoud.

« L’enquête est en cours et les causes restent à déterminer mais nous privilégions la piste criminelle, étant donné le nombre de foyers successifs », ajoute le répondant presse. Les forces de l'ordre ont d'ores et déjà lancé un appel à témoin. Toutes les personnes susceptibles d'apporter des éléments utiles peuvent appeler le 021 333 53 33.

Article développé à lire dans « La Liberté » de lundi, papier et numérique.

 

 

Dans la même rubrique
Offre exclusive Club en Liberté
Offre exclusive Club en Liberté

Une semaine de thalassothérapie en Tunisie avec 50% de réduction pour la 2e personne!

Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé
Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé

Une idée cadeau parfaite pour les fêtes de fin d'année... Commandez-le ici, les frais de port sont offerts!

Articles les plus lus
RDV au Comptoir Broyard
RDV au Comptoir Broyard

Prenez les commandes de notre triporteur, accrochez votre ceinture et défiez les lois de la pesanteur!

Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!
Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!

Chaque vendredi, recevez toute les dernières actualités des Dragons!

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00